Le M

Vendre ou se vendre sur LinkedIn : un savoir-faire pas si inaccessible !

Par Clément Bernard

Pour leurs détracteurs, le temps passé sur les réseaux sociaux est inutile et improductif. Ce n’est pas notre avis ! Les réseaux sociaux, comme leur nom l’indique, ont pour vocation de vous permettre de créer et d’entretenir des relations avec d’autres personnes, qu’elles vous soient inconnues ou proches, via du partage de contenu. Pensés au départ comme de simples outils de sociabilisation, il est aujourd’hui évident que les réseaux sociaux sont devenus une composante essentielle du marketing et de la communication pour les entreprises et pour vous-même.

Depuis les théories de Mark Granovetter sur la force les liens faibles (« The Strenght Of Weak Ties », American Journal of Sociology, 1973), il est apparu que les opportunités de carrière venaient souvent de personnes ne faisant pas partie de notre premier cercle de relations mais de relations plus éloignées, que nous parvenons à réactiver lorsque nous souhaitons développer notre business. Cette tendance est aujourd’hui exacerbée par les réseaux sociaux numériques, qui permettent à des personnes n’ayant aucun lien de se rencontrer et d’échanger.  Ce faisant, les opportunités liées au développement de notre propre réseau social se multiplient, nous permettant de trouver bien plus facilement un emploi, un stage, des clients, des fournisseurs, des partenaires etc…

Néanmoins, n’est pas visible qui veut sur les réseaux sociaux ! Pour être efficace et générer des clics, il y a quelques règles à suivre…

Comment faire pour que son contenu soit visible sur LinkedIn ?

Comme tous les réseaux sociaux, LinkedIn fonctionne avec un algorithme, c’est-à-dire un ensemble de règles qui analysent puis filtrent les contenus publiés. C’est donc l’algorithme qui régit la visibilité de tel ou tel contenu publié en le mettant plus ou moins en avant. Comprendre l’algorithme, c’est-à-dire comprendre les actions qu’il pénalise ou non, permet donc d’optimiser la portée de ses publications

Lorsqu’on est sur LinkedIn, il y a différentes façons de publier du contenu : en écrivant un article ou en écrivant un post. Même si l’article était autrefois le format plébiscité par l’algorithme de LinkedIn, ce n’est plus le cas aujourd’hui, car le temps de lecture moyen sur LinkedIn est en baisse depuis quelques années et les contenus courts comme les post sont désormais favorisés. Néanmoins, il faut faire attention à soigner le contenu de son post.

Il est dit que les hashtags (#) et tags (@) permettent d’augmenter la visibilité des post. C’est vrai, mais seulement dans une certaine mesure car l’algorithme identifie les post qui en abusent et détériore leur note, et donc leur visibilité. Il est conseillé de ne pas dépasser trois hashtags et trois tags par post pour éviter la détérioration de sa note.

En outre, il est conseillé de mettre une image pour accompagner votre post. Pour ce faire, vous pouvez vous rendre sur des bibliothèques en ligne d’images libres de droit et gratuites, telles que Pexels ou Unsplash : vous y trouverez forcément votre bonheur.

Autre chose d’essentiel lorsque vous publiez un post : ne mettez pas directement le lien vers un autre site. En effet, LinkedIn est un avant tout un média et comme tout média, il veut retenir son audience. L’algorithme détériorera donc la visibilité des post contenant un lien renvoyant vers un site externe à LinkedIn. Deux solutions d’offrent à vous :

  • Une fois que vous avez publié votre post, vous pouvez le modifier en ajoutant le lien du site ;
  • Vous pouvez mettre le lien de votre site web en commentaire de votre publication.

Ce raisonnement fonctionne également pour les vidéos. Si vous souhaitez partager du contenu provenant de YouTube, il vaut mieux télécharger la vidéo au préalable sur votre appareil, puis la publier. Attention, si vous n’êtes pas à l’origine de la vidéo, vous n’avez pas le droit de publier la vidéo sans autorisation écrite de son auteur et sans citer ce dernier.

Nb : la durée maximale d’une vidéo sur LinkedIn est de 9 minutes et 30 secondes. Si vous souhaitez publier une vidéo, essayez de ne conserver que les moments les plus intéressants de votre vidéo pour captiver l’audience. Si vous ne maîtrisez pas les montages vidéos, pas de panique, nous reviendrons dessus dans un prochain DigiTips !

En suivant ces règles, vous mettez toutes les chances de votre côté pour toucher un maximum d’audience sur LinkedIn !

Toutefois, travailler le post au moment de sa publication ne suffit pas ! Il faut faire en amont un travail sur son propre profil pour maximiser ses chances d’atteindre ses objectifs. Pour voir si un post est vraiment de qualité, LinkedIn va sélectionner au hasard 10% de vos relations et va leur présenter le post. Si dans l’heure qui suit sa publication votre post a peu, voire pas de réactions, l’algorithme va juger son contenu inutile et donc ne pas le présenter au reste de votre réseau. Avoir un réseau très développé est donc une composante essentielle pour générer le maximum de vues, car plus le panel test avec lequel l’algorithme présente votre article est élevé, plus le post a des chances de susciter des réactions et, ce faisant, d’être diffusé au reste de votre réseau.

Dans le prochain article, nous expliquerons comment optimiser son profil afin d’être mieux répertorié dans les recherches LinkedIn !