Le stage pour le travail : courtier en entreprise, une expérience valorisante pour la finance

Le stage pour le travail : courtier en entreprise, une expérience valorisante pour la finance

Salut Kyrian alors pour commencer comment tu as trouvé ton stage ?

Alors le problème c’est que l’entreprise était blacklistée par l’EM. IL y a deux ans il y a 3 élèves de l’EM qui ont fait ce stage. 2 sont partis et il y sans doute un qui s’est plaint et l’EM l’a retiré. Le 3 -ème a bien aimé, c’est le seul avec qui j’ai été en contact, il m’a motivé et ca s’est super bien passé pour moi au final.

En quoi consistait ton stage ?

En fait, le stage c’est courtier en devises. Ça consiste à trouver des devises à des clients qui sont des entreprises et en fait on arrive à leur avoir des taux de change plus intéressant que le secteur bancaire classique. En gros quand toi tu fais un virement international qui se situe aux usa, la banque va te prendre en moyenne 2-3% sur le taux de change interbancaire. Et nous on va être à 1%. Voilà.

Et c’était un stage à Londres mais en français car on était le desk France donc on appelait des entreprises françaises ce qui est pas plus mal car c’est déjà compliqué des convaincre des entreprises en français alors en anglais, ça relève de l’exploit.

Comment se sont passé tes entretiens ?

Pour les entretiens, j’ai d’abord eu un entretien de 40 min avec la RH. Ca c’est bien passé, une femme très gentille, elle me demandait quels étaient mes motivations, mon parcours etc. À la suite de ça, j’avais eu un entretien avec le directeur Europe de la salle des marchés, donc lui il a essayé de me tester sur les compétences un petit peu techniques mais bon c’est pas non plus hyper technique. Par rapport au stage, il teste un peu tes capacités avec les pourcentages, par rapport au taux de change etc,…et après quelques questions d’actualités : qu’est ce qui m’avait marqué sur l’actualité financière des derniers mois par exemple. Moi je lui avais dis l’euro dollar est descendu en dessous de 1,05. Il m’avait dit bah « est ce que vous savez l’expliquer ? » par ce que, quand tu rencontres des clients tu dois leur expliquer les tendances, Je lui avais dit qu’avec les élections il y avait peut-être un risque Mélenchon-le Pen au deuxième tour ce qui expliquait la chute de à ce moment-là. Il m’a dit « oui oui c’est très bien ». Donc voilà il y a eu une partie interrogation sur l’actualité et une partie technique. Et aussi dernière chose quand ils t’ont à l’oral ils testent aussi ton aisance à l’oral. Ils écoutent ta voix, ils essaient de te déstabiliser tu vois. Genre par exemple quand il posait une question en math, du genre « si je prends 2% de spread sur un dollar à 1,20…, »une question facile tu vois, donc tu réponds et lui il dit « vous êtes sur ? » pour essayer de voir un petit peu si tu bégayes, s’il le sent au téléphone. Moi ça s’est bien passé.

A quoi doit-on s’entendre quand on fait un stage comme le tien ?

Ne pas avoir peur d’une grosse journée qui commence à 7h30 et finit au minimum à 18h. avoir un bon relationnel, les clients tu vas les appeler tu les connais pas et il faut qu’ils aient confiance en toi. Mais il y a moyen de faire des belles choses et il y a des commissions…

Quels conseils tu donnerais aux étudiants qui passent des entretiens ?

Se tenir au courant de l’actualité économique, macroéconomique par ce que s’est forcé que à un moment ou un autre dans l’entretien ou va parler d’actualité. En tout cas dans tous les stages où tu vas avoir un contact avec le client. Etre assez à l’aise en math, être assez à l’aise à l’oral. Et, pendant l’entretien se détendre sinon cela se ressent.

Et toi tu as fait ce stage dans l’optique de travailler dans la finance plus tard ?

Moi j’ai fait ce stage par ce que comme tout le monde j’ai envie d’avoir un CV intéressant et moi c’est ne m’intéressait pas de partir à l’autre bout du monde forcément. C’’était un premier pied dans le monde de la finance, surtout à Londres. J’ai plein de choses à raconter et c’est très professionnalisant. Ca se revend bien et c’est rare, c’était bien payé. Je suis bien parisien donc j’ai pu revenir plusieurs fois sur Paris.  Après moi je sais que pour mon année de césure, ce stage-là ca va être un plus car il y a beaucoup d’entreprises qui demandent à avoir un première expérience en finance. Et donc moi pour mon année de césure, j’aimerais bien faire de la finance d’entreprise, fusion acquisition ou ce genre de truc. Et puis après moi à moyen terme j’aimerais bien entreprendre donc je veux pas faire de la finance toute ma vie mais je me dis autant profiter des cours qu’on a à l’em en finance pour se spécialiser en finance et puis après pour l’entreprenariat toutes les bases en finance peuvent forcément être utiles. Donc voilà pour l’instant c’est ca mon projet de carrière si je puis dire…

Si vous êtes intéressés par le stage n’hésitez pas à contacter Kyrian qui se fera un plaisir de répondre à vos questions

Propos recueillis par Paul de Villartay, étudiant en première année