Le M

Préserve ton image de marque, conseil de la Corpo

Ce n’est pas une nouveauté, et vous l’avez sans doute déjà remarqué : dans la presse, les grandes écoles de commerce françaises divisent. Tantôt qualifiées d’élitistes, tantôt de lieux de débauche, depuis quelques années, et notamment la sortie du film « La Crème de La Crème » de Kim Chapiron (où des étudiants montent un réseau de prostitution au sein de leur école de commerce), celles-ci sont devenues des cibles faciles pour les journalistes. Chaque année, le Conseil de Corporation doit faire face à des publications externes à l’école qui font scandale : derniers en date, le lancer de burger en HH et l’élection des Chafouin et Chafouine d’Or. Pour éviter tout débordement médiatique qui aurait des répercussions sur l’image de votre école et inévitablement sur vous, vous, lecteur, devez donc apprendre à gérer votre image.

 

Gérer son image publique

Ici, on va sauter à pieds joints dans des lieux communs: toute image, toute discussion ou tout acte, à partir du moment où il passe dans le domaine public, peut avoir des conséquences pour vous. Celles-ci peuvent parfois être bonnes – si une maison de disque vous repère à la Nouv’EM Star et souhaite vous faire enregistrer un feat avec Sardou-… Mais, soyons réalistes, ceci est peu probable. La plupart du temps, mal gérer son image peut avoir des conséquences plutôt désastreuses. Au sein de l’école d’abord, lorsque faire les gros titres entraîne un renvoi de l’école, et pour trouver un emploi ensuite, lors de la phase du screening (écrémage des CVs) par l’entreprise.

Votre image est votre propriété, et même s’il est désormais sans doute plus compliqué de la gérer, il est possible de limiter les risques de dérives en amont en ne partageant pas des sujets sensibles, ou en n’autorisant personne à vous taguer sur une image sans votre permission. Vous avez mis plus d’une vingtaine d’années à vous créer l’image et le réseau que vous avez aujourd’hui, ceux-ci sont fragiles et nécessitent de l’entretien. On vous déconseille donc de sortir sur Facebook toutes les images qui sont présentes sur myemlife où l’on pourrait vous voir une pinte à la main ou en train de glisser votre langue dans des bouches saliveuses. De même, faites un tri dans vos vieilles photos de vous durant vos périodes Bieber, Emo ou Tecktonik avant que vos amis ne le fassent pour vous. N’oublions pas que la popularité de l’école et votre réussite personnelle sont étroitement liées, et que cette dernière est en grande partie déterminée par la qualité de votre image publique et du réseau que l’école vous permet de tisser.

 

Garantir l’image d’emlyon

Si votre réussite personnelle est influencée par la popularité de l’école, l’inverse est également vrai. Que ce soit dans Lyon, en stage ou sur les réseaux – pouloulou – vous êtes, depuis votre premier jour sur le campus, des ambassadeurs d’emlyon business school. Durant mon stage de césure, j’ai été étonné par les a priori que mes patrons pouvaient avoir sur notre école et ses étudiants ; ils m’ont d’ailleurs avoué que si j’avais été choisi c’est parce qu’ils avaient déjà eu des stagiaires de l’EM avec qui ça s’était très bien passé. C’est donc parce que certains étudiants d’emlyon avaient laissé une bonne impression à mes employeurs – sans doute dans leur manière habile de leur apporter un café – que j’ai été sélectionné plutôt qu’un étudiant d’une autre école. Garantir l’image d’emlyon est donc dans votre plus grand intérêt pour votre carrière professionnelle. Pour cela, on ne va sûrement rien vous apprendre de nouveau sur les bonnes manières à adopter. Lorsque vous faites des folies, il ne faut pas permettre à des gens extérieurs de faire le lien entre l’école et vous. Cela implique donc de ne pas mettre vos pulls d’assos ou de chanter les chants de l’EM lorsque vous décidez de sortir pour une folle soirée. Enfin, parce que des personnes travaillent depuis des années pour donner un rayonnement à l’emlyon et conserver son image, il est clair que tout débordement peut entraîner des sanctions immédiates contre la personne responsable de celui-ci et pénaliser l’ensemble de la vie associative de l’école. Ainsi, pour que la vie associative d’emlyon business school demeure toujours aussi riche, nous devons tous faire attention à ne pas ternir l’image d’emlyon par des comportements inappropriés, autant au sein qu’en dehors de l’école.

 

Si vous avez des questions sur ce qui se fait ou ce qui ne se fait pas, notamment dans le contexte de campagne de renouvellement des associations qui arrivent, n’hésitez pas à MP Harry Corpotter ou à passer au local Corpo.