La nouvelle corpo, agrandie et engagée
Corpocalypse Now, le nouveau nom de mandat de la corpo

La nouvelle corpo, agrandie et engagée

La nouvelle corpo a pris ses fonctions en juin. Quels sont les projets du nouveau mandat de l’asso qui huile la machine entre l’administration et les associations ? Akira Bourgeois, président du nouveau mandat, nous présente leurs objectifs.

Article de Nicolas Multon, Rédacteur-en-chef de Verbat’em

Corpocalypse Now, le nouveau nom de mandat de la corpo

Le nouveau président, un reconverti 

Akira Bourgeois, nouveau président de la corpo, est un ancien membre du Ski Club. Pendant son année de mandat, il l’assure, il était plutôt du genre fêtard et préférait consacrer son temps aux événements plutôt qu’aux responsabilités. Mais alors, pourquoi devenir président de corpo ? Écologiste et féministe, la corpo était la meilleure opportunité pour lui d’avoir un impact à son échelle. Quitte à être à la corpo, autant être président. Seul candidat à la présidence, il s’est donc réparti les missions avec Jérémy Langard, vice-président. Enfin, ancien fêtard, Akira assure qu’il pourra rallier cette frange de la population à la vision de l’école.

La corpo aura un double rôle à jouer : côté admin et associatifs. 

Côté administration : améliorer la communication et reconnaître l’investissement associatif

Il existe une incompréhension entre la direction générale et les associatifs, voire tous les étudiants de l’école. C’est cette incompréhension qui menace les événements étudiants comme le Week-End d’Intégration, les HH ou les campagnes et créé des conflits. Pour éviter une situation semblable à celle de l’EDHEC (WEI à Dunkerque et fermeture du bar), la corpo va travailler à résoudre ces incompréhensions de deux manières : fluidifier la communication de l’école auprès des étudiants et multiplier la collaboration entre le staff de l’école et les associatifs. Si la relation administration-corpo-BDE s’est améliorée ces dernières années, il y a énormément de travail à faire avec les autres associations. 

Pour l’admin, elle devra faciliter la communication avec les étudiants. Cela prendra deux formes :

        Établir un canal de communication direct avec toutes les associations : “Tawhid Chtioui est beaucoup plus ouvert au dialogue et aux projets étudiants.” Jusqu’ici en contact qu’avec la corpo et le BDE, il organisera 1 réunion par semestre avec tous les présidents d’assos. Ce chantier a été entamé par la précédente corpo.

       Aider l’administration à améliorer sa communication avec les étudiants. Chaque quinzaine, la corpo fera remonter les questions des étudiants en réunion : utilisation des outils, organisation des cours, etc.

 La prochaine corpo va continuer le travail de reconnaissance du parcours associatif dans le parcours académique. Les associations entrent souvent en compétition avec les heures de cours, ce qui peut être source de tensions avec l’administration. Pour concilier les deux, Akira travaille avec Nathalie Hector directrice du PGE) pour faire reconnaître les compétences qui y sont développées et éviter cette compétition. La Corpo va par exemple travailler sur le planning de campagne pour éviter que certains events chevauchent les heures de cours. En échange, l’admin banalisera certains jours pour les grands événements associatifs (les trois jours de la C.R.A. par exemple). L’objectif en filigrane est clair : intégrer l’associatif comme partie intégrante du parcours académique.

Responsabiliser les associatifs : plus de droits, plus de devoirs

L’autre chantier de la corpo sera de responsabiliser les étudiants via les associations. La méthode : “Plus de droits, plus de devoirs”. Akira le promet, la corpo accompagnera plus les associations pour monter leurs projets et les associera aux changements. En échange, elle sera plus dure avec les comportements qui nuisent à l’atmosphère de l’école : absentéisme, violence, misogynie ou racisme seront plus sévèrement sanctionnés. 

L’engagement social et écologique, cœur du programme de la corpo

Akira l’a répété, la nouvelle corpo est très engagée. Un poste de responsable RSE a été créé, avec pour but de responsabiliser toutes les associations à ces thèmes. Cela se fera de plusieurs façons : “D’ici la fin de l’année, l’objectif est que chaque asso ait un respo RSE, dont le rôle sera de développer des events plus socialement et environnementalement responsables”. Le/la respo RSE de la corpo aura également pour rôle d’aider à coordonner les initiatives sociales hors asso: le collectif féministe Olympe, le collectif écologique en cours de création par le NOISE ainsi que les initiatives de l’administration.

Les campagnes, tradition souvent critiquée, a également été révisée. Akira l’affirme, elles seront plus écologiques et en faveur de l’égalité homme-femme. Fini la séparation hommes/femmes des coachs/coachettes (homme pour Ski club et BDE, femmes pour Le PP et le BDA). Dorénavant, les votes pour les coachs de campagne et les équipes élues seront mixtes. Fini également les noms de trashage misogynes. Sur le plan ecologique, un dispositif sera mis en place pour sensibiliser les étudiants au tri. Pas d’inquiétude, les traditions sans victimes seront préservées : chorés de pipeaux/pipettes et la BAC en SAT.

Les changements organisationnels pour s’en donner les moyens 

Cette année, la corpo s’élargit : 22 membres contre 15 l’année précédente. Cela s’accompagne de plusieurs créations de postes :

        Le responsable RSE créé  (Pôle Vie Quotidienne) : Akira l’affirme, ce poste est central.

–        Deux responsables de la communication contre un pour l’année dernière : en plus de la corpo, ils aideront l’école à fluidifier leur communication auprès des étudiants. L’idée est de leur faire profiter des canaux qui sont à la disposition de la corpo et de mettre à contribution les associations.

       Plus de monde sera affectés au pôle CRA (la Campagne de Renouvellement des Campagnes) : un respo coach fera son apparition, un “respo bouffe” et un “respo com” pour contrôler le trashage et les réseaux sociaux.


L’organigramme de la nouvelle corpo, des noms à retenir

Quelle serait une année réussie ?

“Une année sans event annulé avec un vrai réveil écologique et social des associatifs.” 

Merci à Akira pour son temps. 


Pour les aider dans leurs missions, retrouvez ici le détail du manifeste Corpo 2019-2020 :

Manifeste Corpo 2019-2020