Le M

LE FACT-CHECKING OU L’ART DE POUVOIR HURLER A LA FAKE NEWS (ET D’AVOIR RAISON) !

Par Messaoud Ould-Hocine

On a déjà tous lu ou entendu l’argument (ou mots magiques) suivant : « selon une étude américaine/guatémaltèque/aztèque ». Cet argument est malheureusement trop souvent utilisé pour faire passer les plus belles rumeurs ou annonces pour des faits avérés. Or aujourd’hui, à l’ère des réseaux sociaux et de l’information non-stop, on se retrouve submergé d’articles clamant des annonces plus folles les unes que les autres…. Mais comment faire le tri ?

Pour cela la rédaction du M a décidé de te filer un coup de main, jeune early-maker, en quête de vérité. Si tu veux éviter de faire une boulette en racontant n’importe quoi à ton entourage ou que tu as simplement la passion de la vérité, cet article est fait pour toi !

Le fact-checking, ou journalisme de vérification est, initialement, un procédé de vérification des informations fait directement par les journalistes avant la publication (crédibilité des sources, validation de l’information par des tiers etc). Cependant, depuis une dizaine d’années, cela va plus loin. En effet, le fact-checking, est devenu un réflexe éditorial chez les journalistes, consistant à vérifier de manière systématique les affirmations des responsables politiques et les différentes composantes du débat public. Cette pratique est devenue courante dans les médias occidentaux et la manière de présenter les données ainsi récoltées peut être sérieuse ou semi-comique. Un exemple d’expression du fact-checking, en France, est l’émission Quotidien de Yann Barthès sur TMC.

Pourtant, l’efficacité de ce procédé est régulièrement questionnée. En effet, une partie des citoyens reproche au fact-checking sa prétention à dire le vrai. Cette critique est, par ailleurs, de plus en plus commune à l’endroit des médias en général. À la suite de ces critiques la pratique a su évoluer : elle ne se limite plus à la simple vérification des informations des discours politiques mais s’est étendue à tous les types d’informations.

Aujourd’hui, l’information circule facilement sur les réseaux sociaux et il n’est pas rare de voir apparaître les articles de journaux digitaux annonçant telle ou telle prémisse. Ces journaux nous sont bien souvent inconnus. Aussi, comment savoir si ce qu’ils publient est vrai ? Pour faire face à ce problème, des journalistes d’investigations spécialisés dans la traque et la vérification d’information sont nés.


Pour pouvoir t’aider à naviguer dans tout ça on t’a condensé quelques best-practice, il faut :

• Pouvoir identifier la source
• S’assurer qu’elle est fiable
• Déterminer si on a affaire à des faits ou à des opinions
• S’interroger sur la date de l’information, des images ou des vidéos
• Ne pas considérer qu’une photo ou vidéo comme une preuve (on remercie Photoshop et les Deepfake)
• Se méfier des phrases choc qui suscitent une vive émotion
• Ne pas se fier au titre choc ou au nombre de partages sur les réseaux.

Pour aller plus loin voici les liens de sites spécialisés dans la traque et la correction des fake news sur les réseaux sociaux et médias traditionnels :

L’Agence France Presse (AFP) : factuel.afp.com
Les Décodeurs : lemonde.fr/les-decodeurs
Décodex : lemonde.fr/verification
Désintox de libération : liberation.fr/desintox