LA GAZETTE SOLI’DAIRE

LA GAZETTE SOLI’DAIRE

Pour Soli, Covid ne rime pas qu’avec confinement mais aussi avec engagement ! En effet, il est plus que jamais temps de se rendre utile, d’être solidaire. Alors, Soli ne s’arrête pas là et se réinvente pour vous proposer des initiatives et des projets toujours plus originaux !

News chez Soli 

Chez Soli, le mois d’octobre a été marqué par des entretiens, la semaine du Sidaction, et encore des entretiens ! 

En effet, nous avons eu la chance de rencontrer les nombreux candidats aux derniers postes vacants pour finaliser notre mandat 2021 : 3 responsables pour les missions internationales de mai (MiSI pour les intimes…) Argentine, Togo et Philippines, ainsi que le responsable de la mission locale les Camions du Cœur. 

Merci à tous d’avoir joué le jeu et d’avoir fait preuve d’autant de motivation, ça fait chaud au cœur !   

Et pour les plus motivés, on vous attend pour les cooptations des teams qui partiront en mai prochain aux quatre (ou plutôt 3) coins du monde donner de leur temps et vivre une expérience incroyable ! 

Et en parlant de MiSI, retrouvez le témoignage d’Antoine un peu plus bas !  

Du côté de nos missions, la situation sanitaire nous a malheureusement contraint à faire une pause sur nos activités à échelle locale (Singa Blabla, Tutorat à l’hôpital de Bron, Tutorat à la maison d’arrêt de Corbas, et Camions du Cœur à Villeurbanne), et ce jusqu’à ce que les conditions nous permettent de reprendre en toute sécurité. 

Bien triste nouvelle pour les membres de l’association qui sont plus motivés que jamais en ces temps si particuliers… Mais il faudra plus qu’une pandémie mondiale pour nous arrêter, et nous avons encore de beaux projets en prévision ! 

En effet, il est toujours possible de se rendre utile de pleins de façons, on vous invite donc à vous investir de votre plein gré… Retrouvez plus bas quelques exemples d’initiatives auxquelles vous pouvez participer. 

De notre côté, si les événements en physique sont impossibles, on les fait en virtuel ! On vous prépare notamment pour la fin du mois le Téléthon, alors restez connectés ! 

Les actions solidaires du mois

La situation sanitaire étant particulièrement critique, il est plus que jamais nécessaire de se rendre utile… Et pour ce faire, voici deux belles initiatives auxquelles on vous encourage à participer ! 

Solitud’écoute des Petits frères du pauvre a pour mission de sortir les personnes âgées seules de leur isolement. Cela passe par des appels où les bénévoles discutent avec eux. L’objectif est de leur faire passer un bon moment et de leur faire quitter leur bulle de solitude le temps d’un appel. L’association fonde son action sur un constat : 720 000 personnes âgées ont passé leur confinement sans le moindre contact familial. Par un simple appel, vous pouvez donc rompre l’isolement de ces personnes et leur mettre un peu de baume au cœur. 

Une image contenant personne, intérieur, portable, assis

Description générée automatiquement
Séance de soutien scolaire avec un bénévole d’Entraide Scolaire Amicale

Entraide Scolaire Amicale centre son action sur le soutien scolaire des jeunes pour lutter contre le décrochage scolaire, autre cheval de bataille de cette crise. Vous n’avez qu’à choisir la matière et à quel niveau vous voulez enseigner. Vos missions seront d’accompagner l’enfant dans sa scolarité, lui redonner confiance mais aussi de sensibiliser les parents à l’importance de l’école. Cette action à petite échelle permet de répondre au problème de grande échelle du décrochage scolaire en France qui creuse encore plus les inégalités sociales, problème aggravé d’autant plus par la crise Covid-19.

Témoignage d’un membre d’une MiSI

Pour vous mettre l’eau à la bouche, voici le témoignage d’Antoine Demagny, président du BDX, qui a eu la chance de participer à la MiSI Argentine en mai 2019. 

« Quelles étaient les conditions de vie sur place ? Est-ce que ça différait avec ce à quoi tu t’attendais ?

Une image contenant personne, homme, cravate, complet

Description générée automatiquement

C’était rustique on va dire (rires). On vivait dans un ancien hôpital reconverti en école primaire. L’eau n’était pas potable, les “matelas” remplis de puces de lit, les douches sans lumière ou sans eau chaude dans lesquelles ils n’étaient pas rare de croiser des scorpions ou des araignées, des moustiques etc.

On nous avait prévenus et je pense que c’est aussi pour ça que l’on a choisi cette mission et qu’on l’a autant appréciée. On était venu chercher quelque chose de fort, qui n’avait rien à voir avec le confort que l’on a en France et on l’a eu. On a vécu ça à 15 et là j’ai juste envie de repartir avec eux faire une autre mission. 

Question bateau : un souvenir marquant de la période PE ?

Cette question est beaucoup trop compliquée, j’ai des tonnes de choses à dire. Mais je pense que je vais parler de la pluie. Il pleuvait souvent des pluies torrentielles. Comme on allait sur le chantier à pieds et que la route n’était pas goudronnée c’était de la boue partout. Au début on faisait hyper attention et au bout de 3 jours on s’en fichait d’arriver sales et trempés. Je me rappelle d’une soirée ou comme tous les soirs nous dînions au restaurant et il s’est mis à pleuvoir des cordes. Du coup on a attendu un peu, on a repris des empanadas et là le patron du resto nous a ramené un crocodile qu’il venait de trouver dans le caniveau. 

« C’était ouf ! Ensuite nous sommes rentrés chez nous, la pluie ne s’était pas arrêtée mais on a ri, c’était magique. Nous étions trempés, pieds nus, on courait et c’était beau. »

On savait que nous allions dormir au sec alors que les Wichis non…

Et si tu avais quelque chose à dire à quelqu’un qui hésiterait encore à prendre part à un PE pendant ses années à l’em, que lui dirais-tu ?

Que c’est une expérience unique. Il va vivre le mois le plus intense de sa vie, vraiment apprendre à connaître les personnes avec lesquelles il part et rencontrer une équipe qu’il n’oubliera jamais. Et surtout que c’est une des seules fois de sa vie qu’il aura cette opportunité de pouvoir vivre une aventure aussi riche. »

Le saviez-vous ? 

Movember : d’un “pari entre potes” à une action internationale contre les cancers masculins

Le mois de novembre c’est évidemment le Movember !

Né en 2003 d’une blague entre amis, le mouvement permet désormais de récolter des millions d’euros par an pour lutter contre les cancers des testicules et de la prostate…

Tout commence il y a seize ans, à l’autre bout du monde. Dans un bar de Melbourne, en Australie, deux amis se retrouvent autour d’un verre, et discutent d’une mode plus que passée depuis des années : la fameuse moustache. “Ils décident alors, pour le fun, de se la laisser pousser, en encourageant leurs proches à faire de même”. “À la base, il n’y avait pas d’idée précise derrière ce projet, c’était juste un délire entre potes”. Mais le groupe d’amis tente un nouveau pari : faire de cette blague un mouvement dédié à une bonne cause.  

Et la mayonnaise prend : de plus en plus d’Australiens se laissent pousser la moustache en signe de soutien aux cancers masculins.

En 2004, l’association est officiellement créée et le concept du Movember largement médiatisé. “Les rugbymen australiens ont fortement contribué à la célébrité du mouvement en se laissant eux aussi pousser la moustache”.

Les fonds collectés vont alors à la Prostate Cancer Foundation of Australia (PCFA).

En 2018, 65 millions d’euros ont ainsi été récoltés, ce qui fait de Movember la plus grosse ONG mondiale dédiée à la santé masculine. 

Les hommes qui veulent participer à Movember sont invités à s’inscrire sur le site officiel de la fondation. Le 1er novembre, ils doivent être rasé de près, prêt à laisser pousser leur moustache. Pendant tout le mois de novembre, ils doivent partager des photos de l’avancement et de l’entretien de leur moustache sur les réseaux sociaux ainsi que sur l’application mobile et le site de Movember…

Vous souhaitez vous engager ? Retrouver toutes les informations sur le site de la fondation !

Par Philippine Couteau, membre de Solidari’Terre


Sources

https://www.google.com/search?q=Entraide+Scolaire+Amicale&sxsrf=ALeKk01AvbAGsSn5QUl11lNhem6QKA0gGg:1603144349260&source=lnms&tbm=isch&sa=X&ved=2ahUKEwi_gNiL0sHsAhUMCxoKHTCDDIwQ_AUoAXoECAoQAw#imgrc=25pjXscmKDBW0M

– https://www.google.com/search?q=movember&tbm=isch&ved=2ahUKEwiO6LuQ0sHsAhXVgM4BHR3AC98Q2-cCegQIABAA&oq=movem&gs_lcp=CgNpbWcQARgAMgQIIxAnMgIIADICCAAyAggAMgIIADICCAAyAggAMgIIADICCAAyAggAOgQIABBDUOlcWMhhYPRlaABwAHgAgAE-iAGiApIBATWYAQCgAQGqAQtnd3Mtd2l6LWltZ8ABAQ&sclient=img&ei=pwqOX874ENWBur4PnYCv-A0#imgrc=ur6aL_4oMaXuHM