Présentation métier : chargé de communication CRM (Interview)
Flat design vector illustration of mobile and desktop website design development process with minimalistic modern digital tablet, desktop computer and smartphone on a designer workplace in stylish color. Isolated on beige background

Présentation métier : chargé de communication CRM (Interview)

Salut Julien ! Peux-tu nous parler de ton parcours académique ?

J’ai fait un Bac ES à Aubervilliers puis une prépa ECE à Noisy Le Sec. Après deux années de prépa j’ai atterri à Kedge Business School à Marseille.

En première année, j’ai eu un tronc commun. Pendant mes années de Master j’ai fait mes études en alternance. Je me suis spécialisé en « Marketing et Communication », ce qui était en lien avec mon alternance. Je travaillais à Marseille dans une boite appelée « Vacances-bleues » et j’étais chargé du Marketing et de la Communication.  

 

Après Kedge qu’as-tu fait ?

Après avoir fini mon alternance, j’ai été dix mois au chômage. A l’époque je n’étais pas bien formé par l’école à la recherche d’emploi. On arrive donc diplômé sans ces codes indispensables.

Après quelques temps, je me suis inscrit à une formation de recherches d’emploi au sein du cabinet Mozaik RH. Quatre mois après, j’ai trouvé mon premier emploi en tant que « Chargé de communication CRM » chez But en CDD. Mon contrat de quatre mois a été renouvelé. Je suis par la suite monté en compétence en devenant « Chef de projet CRM ». Aujourd’hui, je suis en CDI chez BUT au même poste.

 

C’est quoi un « Chargé de communication CRM » ?

Mes missions en tant que « Chargé de communication CRM » consistent tout simplement à gérer tous les supports de communication liés aux opérations de marketing relationnel. Je suis en charge de la communication propre à toutes les publicités liées aux programmes de fidélité et en charge des campagnes ciblées à destination des clients de la marque.

En tant que « Chef de projet CRM », en plus des campagnes de communication, je gère des campagnes d’e-mailing ciblées et les triggers automatiques qui sont des campagnes déclenchées par l’action d’un client. Quand un client va en magasin ou acheter un produit, il va déclencher une campagne ciblée. Je suis en charge de cette campagne.

 

Quelle est ta journée type ?

Il n’y a pas vraiment de journée-type, même si je peux parfois créer des e-mails avec des outils appropriés comme Photoshop et CMS (Content Management System). Les CMS sont des outils permettant de faire du développement web plus facilement.

Je peux aussi faire de la gestion de bases de données pour réaliser des ciblages. Dans la base, je vais sélectionner des catégories de clients et leur envoyer des campagnes spécifiques. J’essaye aussi d’enrichir notre catalogue de campagnes en fonction des nouveaux besoins identifiés ou des besoins que l’on peut imaginer.

 

Qu’est-ce qui est le plus chiant dans ton travail ?

L’attente des résultats est le plus chiant !  Dans mon métier, on parie sur une réussite potentielle. Ce qui est chiant c’est de ne rien savoir sur notre impact tant qu’on n’a pas de résultats concrets : les retours des clients, le chiffre d’affaires… Tout ce qu’on imagine est basé sur des prédictions. C’est aussi ce qu’il y a de plus cool !  Il y a une certaine psychologie derrière le fait de se baser sur des statistiques pour déterminer le comportement du client.

 

Parlons du sujet le plus chaud. Peux-tu nous partager ton salaire ?

CRM est un métier en vogue et technique. Ça paye vachement bien ! Tu peux commencer entre 35 et 40 K facilement. Aujourd’hui, avec deux ans d’expérience si tu vas de boite en boite tu peux aller jusqu’à 50K ! En école de commerce on ne nous apprend pas le métier mais il faut s’y intéresser pour nous ouvrir des portes !

 

 

En bref : Chargé de communication CRM c’est faire du cash en passant le client à la loupe #voyeurisme !

 

Julien Ringenbach interviewé par Jennifer de Souza