En eau trouble et face à la tempête,  la corpo garde le cap

En eau trouble et face à la tempête, la corpo garde le cap

Le nouveau mandat du conseil de corporation a désormais pris ses fonctions, nous sommes allés à la rencontre de sa présidente, Inès Bouasria afin d’en savoir plus sur les projets de “l’asso des assos”.

Le logo de la nouvelle corpo

Inès Bouasria, nouvelle présidente de la corpo, a découvert la vie associative d’emlyon à travers l’objectif de son appareil photo Déclic. De retour sur le campus cette année, elle a souhaité apporter de nouveau, sa pierre à l’édifice : consciente de la richesse et la force associative d’emlyon, elle devra, avec sa vice-présidente Flora Oger et tout le mandat de la corpo relever un double défi : celui de la survie de la vie étudiante dans le contexte particulier qui est le nôtre et celui  du changement de direction de l’école.

Pour Inès, la corpo a plusieurs missions : conseiller, représenter et protéger et cela auprès de trois acteurs : les associations, les étudiants et l’administration.

Conseiller, permettre à la vie étudiante de bien se dérouler : 

La corpo a pour but de structurer la vie associative, d’aider les associations à s’organiser – se réorganiser et se réinventer cette année – et se développer pour que tous les étudiants puissent profiter pleinement de leur vie étudiante. De cela découle les relations étroites entre les associations et la corpo – qui souhaite pouvoir réellement les conseiller – mais aussi l’organisation de la CRA qui permet de sensibiliser et responsabiliser les 1A tout en leur inculquant les valeurs et traditions d’emlyon. Or, pour la nouvelle corpo, ces valeurs ne sont pas uniquement morales. En effet, le mandat entrant entend bien promouvoir une plus grande conscience et un plus grand engagement social et environnemental de la part des étudiants et de l’administration. Aussi, Inès affirme vouloir stabiliser les acquis du précédent mandat, notamment en ce qui concerne les responsables RSE. Cette année il y en aura toujours un dans chaque asso et deux à la corpo avec comme nouveauté la création d’une cellule de travail menée par le responsable RSE de la direction qui permettra de porter plus efficacement les projets.

Représenter, être le porte parole de chacun des acteurs :

La nouvelle corpo va porter les intérêts des étudiants et associations auprès de la direction de l’école et vice versa. En effet, le nouveau campus de Gerland implique une réflexion globale en ce qui concerne les espaces pour les associations, le fonctionnement de la vie étudiante et le bien-être sur le campus. Le mandat entrant travaille aussi sur la fluidité des plannings à la fois inter-assos – afin d’ éviter la concurrence entre événements –  et entre le programme et les associations – « afin que l’Adhémar ne se déroule pas juste avant des partiels ».

Le changement de direction avec l’arrivée d’Isabelle Huault et de Sylvie Jean entraine aussi de nombreux défis. Dans ce cadre, la corpo se positionne comme un interlocuteur et une plateforme de communication privilégiée permettant à la fois de connaître l’opinion des étudiants (sur les cours, les programmes, la vie associative etc.) et d’étudier les idées pertinentes des emlyens. La question de la reconnaissance de l’implication associative sera évidemment de mise cette année et la corpo actuelle entend bien continuer dans le sens de ce qui a été fait par ses prédécesseurs dans ce domaine.

Protéger, remettre la vie étudiante en marche :

Le mandat des Corpollo 11 sera inévitablement marqué par le COVID : « C’est la plus grande crise traversée par l’école depuis longtemps » et, cette crise touche tous les aspects de l’école. A Ecully, comme dans le reste du monde, le secteur événementiel est à terre et personne ne sait comment va évoluer la situation sanitaire ni les directives gouvernementales. Cependant, Inès nous l’affirme, la vie étudiante suivra son cours (rentrée, campagnes et mandats associatifs…) et respectera les besoins de sécurité de chacun. Il lui tient à cœur que tous les étudiants puissent vivre une expérience aussi belle que leurs prédécesseurs en association et à l’école car cela est vraiment l’une des forces et l’un des attraits d’emlyon. Les conseils des aînés de la corpo qui semblent chers à ce mandat seront donc d’autant plus importants.

Aussi, la situation actuelle ne sonnera pas le glas de la corpo ou de la vie associative. Bien au contraire, cela va nous pousser à relever de nombreux défis tous ensemble et, le mandat corpo 2020-2021 vous l’affirme : si vous leur proposez de nouveaux projets, ils feront tout pour vous donner les moyens de les concrétiser. 

Pour de plus amples informations, vous pouvez consulter le manifeste du conseil de corporation 2020-2021.

Merci à  Inès pour son temps.

Par Colin Faguet