Le M

Chronologie des langages de programmation

Par Pauline Sicsik

Voici une une chronologie des principaux langages de programmation et de leurs précurseurs. Connaître les principaux langages de programmation et leur application est utile pour comprendre dans les grandes lignes l’un des piliers sur lesquels repose l’environnement informatique qui nous entoure. Il ne s’agit pas d’en connaître les détails, mais d’avoir une première clé de compréhension des outils que nous utilisons et des problèmes que peuvent rencontrer les programmeurs.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est image-3.png.
Portrait d’Ada Lovelace

1840’s : Ada Lovelace, mathématicienne et sans doute première informaticienne de l’histoire, définit le principe des itérations successives dans l’exécution d’une opération. Elle nomme le processus logique d’exécution d’un programme : algorithme. Elle réalise également le premier véritable programme informatique, lors de son travail sur un ancêtre de l’ordinateur : la machine analytique de Charles Babbage.

1936 : Alan Turing met au point une machine abstraite (appelée Machine de Turing) pour servir de modèle idéal lors d’un calcul mathématique. Par extension, tous les ordinateurs modernes sont conçus selon le principe de fonctionnement qu’elle présente.

Le fonctionnement d’une machine de Turing en vidéo !
Photographie de Konrad Zuse

1946 : création de Plankalkül par l’allemand Konrad Zuse. Il est considéré comme le premier système formel de notation algorithmique, et aussi le premier langage de programmation de haut niveau. La défaite allemande et les restrictions des alliés imposées aux scientifiques allemands ont toutefois limité son implémentation.

1951 : Grace Hopper met au point A-0 System, le premier compilateur développé pour un ordinateur.

1958 : mise au point de la première version de Lisp, la plus ancienne famille des langages de programmation à la fois impératifs et fonctionnels. Dans les années 1970 et 1980, les langages Lisps sont particulièrement utilisés pour la recherche en IA. Aujourd’hui, ils sont utilisés dans la programmation web et en finance.

1959 : Mise au point de COBOL (Common Business Oriented Language) qui a pour vocation d’être un langage commun pour la programmation d’applications de gestion. Il est aujourd’hui utilisé dans les secteurs de la banque, des assurances et des grandes administrations.

1960 : ALGOL est créé par un consortium de spécialistes. C’est le premier langage universel à être indépendant de la machine. Il permet de définir les problèmes de façon algorithmique.

1970 : Mise au point du Pascal. Initialement conçu pour l’enseignement, sa puissance a été décuplée par la rédaction de compilateurs spécifiques, par exemple pour des ordinateurs d’HP, d’IBM ou encore de Texas Instrument. Une partie du système des Macintosh, ainsi que la première version d’Adobe Photoshop sont par exemple rédigés en Pascal.

Morceau de code écrit en Pascal

1972 : Création du C dont les avantages – gain de mémoire, optimisation des performances, prévisibilité – ont fait la popularité. Il est encore aujourd’hui largement utilisé, par exemple dans le développement de systèmes embarqués, dans la programmation système, le développement d’application temps réels, et dans une moindre mesure, pour les jeux vidéo. Il a fortement influencé des langages plus récents comme C++, C#, Java, PHP ou encore Javascript.

Morceau de code écrit en C


1972 : création de Prolog. Aujourd’hui, le langage est utilisé pour les bases de données relationnelles (père, mère, enfants…) et dans l’intelligence artificielle, en particulier le traitement du langage naturel par ordinateur (par exemple traduction automatique).

1974 : Création du SQL (Structured Query Language) par IBM. SQL a été créé pour exploiter des bases de données relationnelles (modifier, ajouter, supprimer des données) et est aujourd’hui reconnu par presque tous les systèmes de gestion de bases de données relationnelles (SGBD) du marché. Les SGBD sont utilisés pour de nombreuses applications informatiques : guichets automatiques bancaires, logiciel de réservation, bibliothèque numérique, logiciel d’inventaire, blogs, sites web.

1980 : Création d’Ada, à la demande du Pentagone américain. Inspiré du Pascal, Ada est utilisé dans les systèmes temps réel et embarqués qui nécessitent un haut niveau de fiabilité et de sécurité. Il est aussi employé dans toutes les techniques de pointe : l’automobile (Alstom, Siemens Mobility), l’aéronautique (Thales Air Systems, Thales Avionics, Airbus, EADS Défense et sécurité), le spatial (Thales Alenia Space, EADS Astrium, CNES, Arianespace).

1983 : Le C++. C’est un langage de programmation compilé qui permet la programmation sous de multiples paradigmes, créé pour apporter plus de fonctionnalité au C. C’est aujourd’hui un des langages les plus utilisés, en particulier pour sa rapidité, par exemple pour les applications nécessitant un haut niveau de performance, comme les jeux vidéo. Sa portabilité d’un système d’exploitation à l’autre et les nombreuses librairies disponibles ont également contribué à sa popularité.

1987 : Perl permet de traiter de l’information de type textuel. A l’origine créé pour le développement de scripts d’administration système sous UNIX (systèmes d’exploitation multitâche et multiutilisateur), Perl est aujourd’hui un outil polyvalent, puissant, considéré comme « le rouleau de scotch de l’internet ». Grâce à ses nombreux modules, Perl permet de produire rapidement des programmes capables de se connecter à internet, des sites, des applications web ou des logiciels avec des interfaces graphiques. Perl est particulièrement apprécié dans le domaine de la bio-informatique.

1991 : Développement de Python, un langage puissant, facile à apprendre et riche en possibilités. Il existe de nombreuses librairies permettant d’étendre ses fonctionnalités. Python permet d’écrire des programmes simples, chargés d’une mission précise, des programmes plus complets (jeux, suite bureautique, logiciels multimédias, clients de messagerie), ou encore des programmes de progiciels. Python est également très utilisé dans l’enseignement car il est parfait pour apprendre à coder.

1994 : PHP est développé par The PHP Group. Il est essentiel dans la production des pages web dynamiques via un serveur http1. PHP est ainsi l’un des langages les plus utilisés par les sites et applications web, et a permis de créer, entre autres, Facebook et Wikipédia. Côté serveur, c’est le langage de programmation le plus utilisé (75% de la totalité des pages web utilisent PHP en 2019). A noter que WordPress utilise PHP, et que WordPress est utilisé par 75 millions de sites web. [1]

PHP est un langage de script utilisé le plus souvent côté serveur. Le serveur interprète le code PHP des pages web demandées et génère du code (HTML, XHTML, CSS) et des données (JPEG, PNG, GIF…) pouvant être interprétés et rendus par un navigateur web.

Le client demande une page. La demande est transmise par internet jusqu’au serveur qui charge la page sur le disque, transmet le fichier à l’interpréteur PHP qui génère le code HTML et le restitue. La réponse avec le code HTML est ensuite retransmise via internet jusqu’au client.

1995 : Ruby est langage particulièrement clair, simple et compréhensible. Le framework Ruby on Rails (c’est-à-dire un cadre reposant sur le langage Ruby dans lequel le développeur doit s’inscrire) est particulièrement utilisé pour lancer les premières versions de son site ou de son application Web car il permet de réunir et d’agencer efficacement une base de données, la partie visible de l’application (le front) et le code côté serveur (back-end).

1995 : Java a été créé chez Sun Microsystems, racheté par Oracle. Java est un langage interprété, portable, simple, sûr, économe, multitâche, et qui optimise la gestion de la mémoire. C’est un langage très riche et incontournable, en particulier dans les applications professionnelles. Il permet par exemple de créer des applications sous forme de fenêtre ou de console, des applets (i.e. des programmes incorporés à des pages web), des applis mobiles, des applis d’entreprises, ou encore des jeux vidéo. Pour l’anecdote : « java » signifie “café” en argot américain !

1995 : Création de Java Script par Brendan Eich, de Netscape (le futur Mozilla). C’est un langage de programmation de scripts principalement employé dans les pages web interactives, ce qui en fait une partie essentielle des applications web. La majorité des sites web utilisent JavaScript, et la majorité des navigateurs web sont dotés d’un moteur JavaScript pour l’interpréter.

2001 : C#, développé par Microsoft, est un dérivé du C++ et très proche du Java dont il reprend la syntaxe générale ainsi que les concepts, y ajoutant quelques notions. Il est utilisé notamment pour développer des applications web sur la plateforme ASP.NET.

1 : Hypertext Tranfer Protocol est protocole de communication client-serveur développé pour le world wide web, les clients étant les navigateurs web.


[1] Le langage PHP a-t-il encore de l’avenir ? (s. d.). Consulté le 8 mai 2020, à l’adresse https://adjatan.org/article/le-langage-php-t-il-encore-de-lavenir