La Chaire Amaris Innovation Managériale

La Chaire Amaris Innovation Managériale

Pourquoi la Chaire Amaris Innovation managériale a-t-elle été créée ?

Cette Chaire est le résultat de deux constats. Le premier a été posé par l’OCDE en juillet 2014 dans son rapport Un nouveau virage à prendre : les grands enjeux des 50 prochaines années. Celui-ci met en lumière les enjeux majeurs auxquels notre société est, ou sera prochainement confrontée. Cet institut prévoit par exemple la baisse de la croissance mondiale de de 3,6% en 2014 à 2,4 % en 2050*. Cette observation nécessite que les entreprises fassent mieux et plus avec de moins en moins de ressources économiques, l’enjeu différenciant se jouant alors sur leur capital humain : comment les entreprises réagiront-elle pour que cet élément devient le véritable avantage stratégique de demain ?  S’ajoute à cela les nombreuses transformations que nous rencontrons : transformations démographiques, technologique est sociales que ce soit par la montée du multiculturalisme, ou encore du fait religieux.  Ces éléments combinés à la volonté du cabinet de conseil Amaris de donner la parole à des futurs managers ont motivé la naissance de la Chaire.

C’est quoi une Chaire ?

Généralement, c’est un groupe de professeurs-chercheurs payés par une entreprise pour réfléchir sur un sujet et produire de la connaissance intellectuelle. Cependant, ce n’est pas le cas de la Chaire Amaris Innovation managériale, et c’est la toute notre spécificité : nous sommes la seule Chaire 100% étudiante de France. Trop souvent, ce sont des séniors qui parlent des envies et attentes managériales de la génération Y, de notre génération. C’est à nous d’affirmer ce qui est important pour nous en entreprise, mais surtout en terme de management.

Est-ce que tu peux nous donner une définition de l’innovation managériale ?

Je pense qu’on peut entendre par innovation managériale une évolution des relations interpersonnelles, des pratiques, des cadres, des structures qui visent à améliorer à la fois la performance de l’entreprise et le bien être des salariés dans un contexte donné.

Plus scientifiquement parlant, selon Gary Hamel dans son ouvrage La fin du management, l’innovation managériale est « tout ce qui modifie substantiellement la façon dont sont effectuées les tâches de management, […] lui permettant ainsi de mieux atteindre ses objectifs. ».

Bullshit, l’innovation managériale ?

(rires). La nature de l’innovation managériale est foncièrement différente des autres innovations et c’est peut-être cette différence qui la dénigre et qui nous la fait qualifier de « bullshit ».

Certes, elle n’est pas aussi concrète que l’innovation technologique. L’innovation managériale est une tentative continue de “faire mieux”, elle dépend de chaque contexte, de chaque personne. Elle peut merveilleusement bien fonctionner dans un service et ne pas trouver son compte dans un autre.

Il faut toutefois que chacun prenne conscience qu’en un siècle, malgré les nombreuses innovations technologiques et sociétale, le management est resté quasiment similaire à l’organisation scientifique du travail telle que définie par Ford et Taylor dans les années 1920. Il y a ainsi un vrai besoin de repenser les entreprises avec les outils et pratiques du 21ème siècle et de les adapter à notre besoin croissant de flexibilité et de rentabilité.

Echanges après la Conférence Chaire Amaris “Gadget ou nécessité ?”

Comment fonctionnez-vous ?

Nous avons décidé de structurer cette Chaire comme nous avons l’habitude de fonctionner, à savoir comme une association. Ainsi, nous sommes 28 étudiants répartis en six pôles différents.

D’une part il y a deux pôles transverses : le pôle tréso et le pôle com’. D’autres part nous avons créé quatre pôles qui répondent chacun à un objectif de la chaire et donc à une vision plus globale.

Le Pôle Recherche produit de la recherche à la fois théorique et empirique. Il nous permet de lire et de faire de la recherche sur le management, ainsi que d’aller sur le terrain rencontrer des entreprises, comprendre les enjeux auxquels elles font face et les solutions qu’elles trouvent pour y répondre. Pour le moment nous avons rencontré une quarantaine d’entreprises, grandes comme Volvo, Sanofi, Tesla, Leroy Merlin, SNCF, Décathlon ou la FDJ, ou plus petites comme La Brèche Studio ou encore Flexjob.

Le Pôle Jeunesse interroge les étudiants et jeunes actifs sur leurs expériences professionnelles et leurs attentes en terme de management, et nous permet d’analyser quelles sont les différences culturelles ou générationnelles en fonction des étudiants.

Le Pôle International nous permet de répondre nous même à la question à 10.000 dollar : est-ce qu’une innovation managériale est vraiment source de performance pour une entreprise ? Ainsi, Amaris nous laisse l’opportunité d’aller trouver ces réponses via l’implémentation d’innovations managériales sur leurs plateformes de Bucarest et de Barcelone, qui répondront à des problématiques que nous sommes en train d’identifier. Nous sommes en ce moment dans une phase d’audit managériale.

Enfin, le Pôle Event nous permet de nous faire connaître au sein de emlyon. Nous avons organisé notre première conférence le 31 janvier dernier puis un afterwork le 15 février. Les choses se mettent en place progressivement.

Qu’est-ce qu’on vous souhaite pour cette année ?

Un des évènements forts cette année sera la remise de prix de l’innovation managériale aux entreprises que nous aurons identifiées comme les plus innovantes en Octobre 2018.

Outre cet évènement, nous espérons que la Chaire Amaris Innovation managériale va continuer de prendre de l’ampleur au sein de emlyon business school et des entreprises françaises, afin de contribuer à notre petite mesure à repenser l’avenir du management.