Le M

L’entreprise du mois – Ecosia

Un mois, une entreprise responsable Ecosia, le moteur de recherche qui plante des arbres.

Aujourd’hui, nous passons un temps considérable sur Internet et utilisons principalement le moteur de recherche Google. Pourquoi ne pas continuer à faire nos recherches tout en plantant des arbres par la même occasion ?

Ecosia, c’est quoi ?

Ecosia est un moteur de recherche gratuit alternatif à Google. Il reverse 80% de ses bénéfices pour un programme de reforestation présent partout dans le monde. Très généreux, le moteur de recherche allemand s’engage à consacrer plus de 30% de son chiffre d’affaires pour la reforestation : le reste est utilisé pour les charges d’exploitation (environ 30% du chiffre d’affaires) et pour la communication, qui sert à toucher plus de personnes.

Ecosia a déjà financé la plantation de plus de 50 millions d’arbres depuis sa création en 2009, et son objectif est d’en planter 1 milliard d’ici 2020 !

Aujourd’hui, plus de 60 millions de personnes utilisent Ecosia. Les principaux utilisateurs de ce réseau sont les Français : ils représentent 23% du trafic. Cette entreprise allemande en plein essor contribue à la protection de l’environnement et de la biodiversité.

Ecosia est en partenariat avec de nombreuses associations dans le monde. L’argent récolté par Ecosia a permis de faire travailler des centaines de personnes pour planter des arbres notamment au Burkina Faso, en Tanzanie, au Pérou et à Madagascar.

Quel est le business model d’Ecosia ?

Chaque utilisateur de Google rapporte en moyenne 30 euros par an à Google. Le problème, c’est que Google garde une grande partie de cet argent, il sert à augmenter ses profits. S’il est possible de continuer à faire nos recherches quotidiennes mais en finançant la plantation d’arbres, pourquoi ne déciderions-nous pas d’utiliser Ecosia ?

Sur Ecosia, les résultats et les données sont générés par Yahoo! et Bing (Microsoft). Comme des publicités s’affichent au fur et à mesure des recherches, des revenus sont perçus par Ecosia à chaque fois. C’est ainsi que l’entreprise allemande génère des recettes.

Quand on sait que 85% des recherches mondiales passent par un moteur de recherche Américain (73% Google, 8% Bing, 4% Yahoo), on peut dire que l’on consomme massivement du Coca-Cola numérique. 

Le changement indispensable de nos comportements passe aussi par l’utilisation de moteurs de recherche alternatifs européens, parmi lesquels Lilo (le moteur de recherche français qui finance les projets sociaux et environnementaux), Qwant (le moteur de recherche français qui respecte votre vie privée) et évidemment Ecosia.

Pourquoi utiliser Ecosia ?

Il y a de nombreuses raisons pour passer à Ecosia. Pour commencer, surfer sur Ecosia est une façon très simple pour les citoyens d’agir à leur échelle. Sans rien faire, ils ont la possibilité de planter des arbres et de contribuer à la reforestation. 

Contrairement à Google, Ecosia paye des impôts raisonnables et n’a pas de stratégie d’optimisation fiscale. Comme la situation de monopole est dangereuse, il est important que des consommateurs soutiennent des alternatives à Google. Les récents rapports du GIEC (Groupe intergouvernemental d’experts sur le changement climatique) montrent clairement que si la situation est très critique, il est toutefois encore possible d’agir positivement sur l’environnement. Cela doit passer par un changement de nos habitudes de consommation, mais aussi pourquoi pas sur notre utilisation d’Internet.

Chez Ecosia, faire 45 recherches permet de planter un arbre.

Il existe également de nombreuses critiques à l’égard d’Ecosia, mais elles ne sont pas très pertinentes. Tout d’abord, beaucoup de personnes disent qu’Ecosia n’est pas un moteur de recherche écologique car les recherches sur Internet polluent énormément. Il est vrai que cela pollue, mais cette critique ne tient pas compte de beaucoup de choses. En effet, « Ecosia a par exemple installé des panneaux solaires qui permettent de produire plus d’énergie que le moteur de recherche n’en a besoin. Par conséquent, Ecosia neutralise son impact sur l’environnement », souligne Frederick Henderson, qui travaille pour le moteur de recherche.

D’autre part, on reproche souvent à Ecosia de ne pas fournir autant de réponses que Google, et d’être moins précis que le géant américain. Etant donné qu’Ecosia utilise les données fournies par Bing et Yahoo!, il est vrai que le nombre de résultats proposé n’est pas aussi élevé que sur Google. Néanmoins, Ecosia permet généralement d’afficher un nombre suffisant de liens. « Ecosia développe actuellement des moyens pour s’améliorer et être plus précis : les résultats obtenus sont de mieux en mieux. »

Quels emplois chez Ecosia ?

Il existe de nombreux emplois chez Ecosia. Cette start-up a bien grandi depuis sa création en 2009. En effet, Ecosia emploie aujourd’hui près de 40 personnes, principalement en Allemagne et en Grande-Bretagne. Comme dans toutes les entreprises d’une certaine taille, il existe un grand nombre d’emplois différents.

Le fondateur d’Ecosia s’appelle Christian Kroll, il a fait des études de management et d’économie internationale dans une université allemande avant de créer cette entreprise il y a presque 10 ans. Ayant eu une idée au départ, il a créé son métier d’entrepreneur qui consiste à diriger toutes les activités de son entreprise, et à accompagner la forte croissance d’Ecosia qui a atteint un chiffre d’affaires de plus de 8 millions d’euros en 2017 !

Evidemment, beaucoup de développeurs travaillent également pour Ecosia : leur objectif est de développer des interfaces web qui sont adaptées aux clients. De même, tous les départements classiques d’une entreprise sont présents chez Ecosia : communication, ressources humaines, marketing… Bref, si vous souhaitez travailler pour une petite entreprise qui a un impact positif sur l’environnement, c’est tout à fait possible, d’autant plus qu’elle recherche en ce moment des talents. 

Emlyens, à vous de jouer !

Le moteur de recherche allemand Ecosia développe actuellement un programme spécial pour les campus. Déjà plus de 65 universités et écoles du supérieur ont déjà un partenariat avec Ecosia. On peut alors se dire : Pourquoi pas l’emlyon ? Le NOISE (Nouvel Observatoire de l’Innovation Sociale et Environnementale) y travaille.

Pour installer Ecosia sur votre ordinateur

Il suffit d’ajouter une extension à Google. C’est très rapide et cela se fait sur le site d’Ecosia. Pour mettre Ecosia sur votre téléphone, vous n’avez qu’à télécharger l’application pour commencer vos recherches. 

Quand on parle de pollution et de réchauffement climatique, on a tendance à critiquer le gouvernement et à dénoncer le faible nombre de mesures qu’il prend. C’est tout à fait vrai, mais l’action de l’Etat ne suffit pas. Il faut aussi savoir se remettre en question et questionner ses habitudes qui sont presque devenues naturelles. Nous sommes tous responsables du monde dans lequel nous vivons. Renseignons-nous donc sur des modes de consommation alternatifs pour être plus respectueux de l’environnement et de la société.

Installer Ecosia, c’est un petit pas pour l’homme, mais un grand pas pour l’humanité. La planète a besoin de vous !