Le conseil en stratégie à emlyon business school

Le conseil en stratégie à emlyon business school

Planète Grandes Ecoles partage avec nous cette interview, réalisée par Cem Isik, de trois étudiants d’emlyon business school ayant choisi de s’orienter vers le conseil et stratégie.

Le domaine du conseil en stratégie fait rêver un grand nombre d’étudiants. Mais force est de constater qu’il demeure élitiste. En effet, seule une poignée d’écoles sont dans le viseur des plus importants cabinets pour recruter leurs futurs consultants directement après diplômation : HEC Paris, ESSEC business school, ESCP business school, emlyon business school pour les écoles de commerce et Polytechnique, Centrale Supélec, Mines ParisTech, Ecole des Ponts, Supaero pour les écoles d’ingénieurs. Pour résumer : le top 4 des écoles de commerce, le top 5 des écoles d’ingénieur et Sciences Po Paris.

Nous avons échangé avec Diana, Timothée et Joffrey, trois étudiants d’emlyon qui ont été recrutés par les trois plus gros cabinets de conseil en stratégie : McKinsey & Company, Bain & Company et le Boston Consulting Group, les trois cabinets formant le fameux MBB, tant prisés par les étudiants des Grandes Ecoles. Retour en quelques lignes sur leurs parcours, leurs préparations et les opportunités offertes par leur école dans ce secteur.


Bonjour, pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Diana : Je m’appelle Diana, j’ai intégré emlyon en 2015, ancienne membre de Sup de Coteaux. J’ai suivi un parcours axé d’abord autour de la corporate finance, puis autour du conseil en stratégie via le Career Track Consulting. Je suis aujourd’hui Consultante chez McKinsey, à Paris.

Timothée : Je m’appelle Timothée, j’ai intégré emlyon en 2016 où j’étais membre du Ski Club. Après une première expérience en conseil, je me suis décidé à passer les entretiens des cabinets de conseil en stratégie plus spécifiquement. J’ai passé mes entretiens en visio pendant le confinement et débuterai en janvier prochain mon stage de fin d’étude chez Bain.

Joffrey : Je m’appelle Joffrey, j’ai intégré emlyon en 2016 et suis passé par le BDS et l’équipe de football de l’école (les Redlions). J’ai un parcours académique orienté Corporate Finance et viens d’accepter une offre de stage de fin d’études au Boston Consulting Group.

Par quelles expériences professionnelles et personnelles êtes-vous passés à emlyon ?

Diana : J’ai eu l’opportunité de vivre énormément d’expériences à emlyon ! J’ai pu effectuer vingt-deux mois d’expérience professionnelle (contrôle de gestion chez Lanxess, Financement de l’innovation chez BNP Paribas, Consultant en blockchain chez AXA Shanghai, M&A Analyst chez Edmond de Rothschild, Private Equity chez ISAI, etc.). Ces stages m’ont permis d’étudier différents secteurs d’activité et de développer des compétences d’analyse, mais aussi de me préparer aux exigences des cabinets de conseil en stratégie.

Timothée : J’ai réalisé deux stages de six mois lors de mes années à emlyon, le premier au Vietnam (Ho Chi Minh) en tant que key account manager chez Aden (BtoB) ; le second chez TalanConsulting en tant que Consultant en Intelligence Artificielle. Je suis également parti en échange en Inde, à l’IIM Ahmedabad. Depuis janvier, je suis de retour à emlyon où j’ai suivi le Career Track Consulting et un programme d’entrepreneuriat en IA. J’ai maintenant hâte de rejoindre les équipes de Bain pour un stage de fin d’étude et j’espère un premier CDI.

Joffrey : De mon côté, j’ai effectué un stage chez Amaris (Espagne) en tant que Business Developer en première année. Pendant mon année de césure, j’ai fait un stage en Transaction Services et Evaluation chez Crowe Global. Je suis ensuite parti suivre un échange académique à l’Indian Institute of Management (Indore, Inde) entre Septembre et Décembre 2019. Je suis enfin rentré mi-décembre pour me préparer aux entretiens de plusieurs cabinets, dont le BCG.

En quoi consiste le conseil en stratégie ?

Timothée : Le conseil en stratégie consiste à apporter des réponses aux questions que se posent les dirigeants quant aux grandes orientations de leur entreprise; soit des questions liées à la rentabilité, la croissance, la pénétration de nouveaux marchés… Le but de l’équipe de consultants sur ces projets est d’arriver à apporter des recommandations au client grâce à une approche spécifique du problème posé.

Diana : Il s’agit d’accompagner les grandes entreprises ou institutions afin de les aider à améliorer leurs performances sur le long terme. Nous intervenons donc à tous les niveaux de leur organisation sur une large palette de secteurs et sur des sujets de stratégie, d’organisation, d’opérations, de risques, de transformation, de développement des compétences… Les dimensions technologiques et digitales représentent aujourd’hui une part majeure de nos missions et nous associons de plus en plus à nos équipes des profils de pointe comme des data scientists, des designers, des coach agiles, etc. afin de répondre à des besoins spécifiques de nos clients.

Joffrey : Je vois le conseil en stratégie comme étant une école après l’école, grâce au large champ de compétences et de secteurs qu’il couvre. Il s’agit d’accompagner les entreprises clientes dans la résolution de leurs enjeux et problématiques stratégiques.

Connaissiez-vous le monde du conseil en stratégie avant d’entrer à emlyon ? Comment l’avez-vous découvert ?

Diana : Pas du tout ! J’ai découvert le conseil en stratégie lors des rencontres avec les cabinets à emlyon, pendant des amphis de présentation et durant les Career Days.

Joffrey : Pas vraiment, avant d’intégrer emlyon mon objectif était avant tout d’aller chercher la meilleure école possible, je ne connaissais pas du tout ce monde-là. C’est pendant mon stage que j’ai découvert quelques aspects de la stratégie, mais surtout, un de mes amis des Redlions était rentré chez McKinsey et c’est lui qui m’a mis sur la piste. Les cours de Conseil à emlyon m’ont vraiment aidé également, grâce aux parcours professionnels qui nous ont été présentés.

Timothée : En arrivant à emlyon, je savais déjà que le conseil en stratégie faisait partie des orientations professionnelles qu’on pouvait suivre en sortant de l’école. J’avais déjà des affinités avec ce métier, que j’ai pu développer et préciser avec plusieurs interactions : les cabinets qui viennent régulièrement nous rencontrer à l’école, mais surtout les échanges avec les alumnis ou les informations publiées sur le réseau emlstrat dédié aux étudiants d’emlyon souhaitant s’orienter vers le conseil en stratégie. Le Career Track Consulting a bien sûr été important pour découvrir en profondeur les cabinets et leurs process de recrutement.

En quoi emlyon vous a-t-elle été utile pour décrocher une poste dans vos cabinets ?

Diana : emlyon m’a aidé de multiples manières. Les groupes collaboratifs (EML Finance et EML Strat) m’ont beaucoup aidé en fournissant des livres, des retours d’expérience, des avis pour se préparer aux entretiens des cabinets de conseil et des banques d’investissement. Les alumni aussi ont été très présents et m’ont beaucoup épaulée pour McKinsey en particulier. Et surtout, le parcours à la carte a été un immense avantage puisqu’il m’a permis de totaliser vingt-deux mois d’expérience professionnelle dans différents domaines et de pouvoir choisir des cours au fur et à mesure de l’évolution de mes perspectives professionnelles.

Timothée : Le Career Track Consulting m’a aidé dans la mesure où il propose plusieurs sessions de préparation et de coaching allant du CV aux différentes parties de l’entretien ; puis de rencontrer dans une deuxième partie des consultants des cabinets les plus prestigieux, dont Bain, le BCG, ou McKinsey, qui viennent nous coacher et présenter leur métier et les spécificités de leurs cabinets. Mon parcours associatif au SkiClub m’a également été utile pour le réseau qu’il m’a permis de tisser.

Joffrey : Je rejoins mes camarades sur tous les points qu’ils ont avancés. Je rajouterais juste qu’à emlyon, énormément d’étudiants forment d’eux-mêmes des groupes de préparation aux entretiens, de manière totalement autonome. Le conseil a la cote ici !

Un conseil pour les étudiants désireux de s’orienter dans ce secteur ?

Joffrey : Ne pas se presser ! Selon moi il est un peu tôt de commencer à se préparer en début de 2A… Se rappeler aussi qu’il n’y a pas forcément de parcours type, donc faîtes des stages qui vous ressemblent et qui sont cohérents. Bien évidemment, cherchez à entrer en contact avec un maximum de personnes qui sont en poste dans ces cabinets pour obtenir des retours concrets et de précieux conseils.

Diana : Faîtes-vous plaisir ! Il n’y pas forcément de parcours type à avoir pour intégrer les cabinets de conseil en stratégie. La différence est très valorisée ! Ne pas perdre de vue que le travail paie mais comme aux concours, il y a toujours un facteur chance. Il ne faut pas prendre un refus personnellement. Il est tout à fait possible de retenter plus tard, et il n’y a aucun problème par rapport à cela.

Timothée : Je pense qu’il faut d’abord que chacun puisse se faire une idée de ce qui lui conviendrait le mieux, par des stages ou en sollicitant des anciens. Certains cabinets de conseil sont plus spécialisés en termes de secteurs ou de problématiques ; il est également possible de faire de la stratégie en corporate au sein de grands groupes.


Retrouvez Planète Grandes Ecoles sur tous vos réseaux :
planete_ge
PlaneteGE