La diversité des langages de programmation (3/3)

La diversité des langages de programmation (3/3)

  • Post author:
  • Post category:Tech (PnP)

Par Pauline Sicsik

Il existe de nombreux langage de programmation. Si certains éléments changent comme le paradigme, la syntaxe ou le vocabulaire, le principe fondamental reste le même. Les langages de programmation s’inspirent d’ailleurs les uns des autres : si vous apprenez le langage Java, vous aurez plus de facilité à apprendre le C#, JavaScript ou Python, car vous y retrouverez des concepts communs. Certains langages sont également des extensions d’un langage initial. A noter également que chaque langage est évolutif : les versions récentes offrent plus de possibilités et sont plus puissantes que les premières.

Les langages de programmation sont souvent créés dans un but particulier et pour répondre à des besoins particuliers à une époque et un endroit donné. C’est la raison pour laquelle certains langages seront plus adaptés pour faire du web grand public, des applications mobiles professionnelles, ou encore des systèmes embarqués dans le secteur spatial.

Enfin un langage est écrit par un développeur. Au-delà du besoin qui oriente le développement d’un programme, c’est également la philosophie du programmeur qu’on y retrouve : sa vision de la programmation, son interprétation du problème, la façon dont il envisage la solution, et éventuellement ses affinités personnelles avec tel ou tel programme déjà existant. Lorsqu’on apprend un programme, c’est donc également la mentalité du développeur qu’il faut acquérir : une fois qu’on a compris sa vision, il est plus facile d’apprendre le langage !

Petite histoire des langages de programmation

Cliquez ici pour découvrir l’histoire du père de l’informatique dans notre article sur Alan Turing !

Les premiers ordinateurs tels qu’on les connait aujourd’hui apparaissent dans les années 1940. Ils sont alors bien moins rapides et leur capacité de mémoire est très limitée, ce qui rend l’écriture de programme longue et difficile.

Dans les années 1950, les trois premiers langages de programmation moderne de haut-niveau sont créés. Il s’agit de FORTRAN, LISP et COBOL, qui ont inspiré par la suite de nombreux langages. Le langage ALGOL, qui permet de décrire les problèmes de manière algorithmique, est également créé à ce moment-là.  

Dans les années 1960 et au début des années 1970, les développeurs améliorent et expandent les langages de programmation déjà existant. La plupart des paradigmes des principaux langages de programmation sont inventés. Simula 67, C, SmallTalk et Prolog sont par exemple écrits à ce moment-là.

Dans les années 1970, deux visions s’opposent : celle de la programmation structurée, avec Pascal, et celle de l’efficience, avec le C. Le langage SQL, premier langage pour les systèmes de gestion de bases de données relationnelles (SGBD), est créé.

Dans les années 1980, les langages existants sont consolidés. La programmation permet désormais la création d’une large gamme d’application, en particulier grâce au développement des modules, c’est-à-dire des unités de programmes génériques qui peuvent être utilisés pour différentes choses. Des expérimentations sont également menées sur de nouvelles manières d’inclure les objets.

Les années 1990 et les années 2000 voient principalement la combinaison et la maturation d’anciennes idées. Dans le cadre du développement d’internet, les langages de scripts apportent toutefois un peu de nouveauté1. Les programmes orientés objets sont généralisés grâce à la performance croissante des micro-ordinateurs. Haskell, Python, Java, Ruby, Javascript, PHP et C# sont créés à cette époque.

Quelles tendances aujourd’hui ? Les tendances actuelles autour des langages de programmation sont les suivantes :

  • sécurité et fiabilité
  • recherche de la fluidité pour les applications en ligne
  • intégration des bases de données (particulièrement important avec le développement rapide de l’IA)
  • meilleure prise en charge de l’alphabet Unicode

Au fur et à mesure que progresse la technologie, les besoins en termes de programmation changent. Le développement de l’intelligence artificielle et peut-être dans quelques années de l’informatique quantique sont par exemple susceptibles d’amener de nouvelles nécessités, qui représenteront autant de défis à relever pour les programmeurs.

1 : un script est chargé d’exécuter une fonction bien précise lorsqu’un utilisateur réalise une action ou lorsqu’une page web est en cours d’affichage (source : https://www.journaldunet.fr/web-tech/dictionnaire-du-webmastering/1203599-script-definition/)