Tawhid Chtioui – Conférence du 3 juin 2019

Tawhid Chtioui – Conférence du 3 juin 2019

Compte-Rendu de la Conférence de Tawhid Chtioui du 3 juin 2019 : Ce qu’il faut retenir

Stratégie

Financement

  • Budget : Pour concurrencer les plus grandes business schools mondiales qui ont une forte capacité d’investissement, le budget de l’école est passé de 50 M€ à 100 M€ entre 2014 et aujourd’hui, et sa capacité d’investissement de 0 à 10 M€/an.
  • Investissements : Cet argent va servir à investir dans la digitalisation et les aspects pédagogiques de l’école (à hauteur de 7 à 8 M€/an), l’infrastructure et les campus (3 à 4 M€/an) et la recherche.
  • Coûts : Le nouveau campus ne coûtera pas plus cher à l’année que celui actuel. Les 6 millions d’euros de loyer annuel actuels seront simplement remplacés par 6 millions d’euros de dette. Ce sera seulement un coût supplémentaire d’ici le déménagement, prévu pour septembre 2022.
  • Source de revenus : Les campus internationaux représentant aujourd’hui 15% du budget de l’école. L’objectif est de faire monter ce chiffre à 40%.

Internationalisation

  • L’objectif de la prévisibilité des cours sur l’année et de l’organisation par bimestre est de permettre aux étudiants de pouvoir changer de campus au cours de l’année, afin de personnaliser leur parcours.

Opérationnel : Notre parcours, de l’entrée à la sortie

Rappel : c’est Nathalie Hector qui dirige le PGE, et donc tous les aspects liés à notre parcours.

Sélectivité à l’entrée

La direction a admis que la sélectivité à l’entrée avait baissé de 10% ces 5 dernières années. C’est un sujet sur lequel elle va travailler.

Qualité du parcours

Organisation du parcours

    • 2A: Depuis janvier, la priorité de Nathalie Hector a été de se concentrer sur le programme des premières années, admettant avoir laissé de côté la refonte du programme des deuxième année jusqu’à l’été.
    • Nouvelle plateforme : Pour permettre aux étudiants d’organiser leur année, tous les cours de l’année seront choisis en ligne sur une plateforme qui sera dévoilée en juin-juillet. L’étudiant pourra faire évoluer son choix par la suite.

Les cours

    • Nathalie Hector et Tawhid Chtioui ont entendu les critiques des étudiants et reconnu la faiblesse de certains cours, et des solutions seront mises en place dès septembre pour y remédier.

Côté administration

    • Côté professeurs vacataires, les responsables pédagogiques de chaque cours reprendront la main et la responsabilité sur les professeurs vacataires, ce qui permettra un meilleur suivi de la qualité des cours.
    • Côté professeurs permanents, l’administration ne les placera plus systématiquement sur des cours pour remplir leurs heures de planning, cherchant à mieux allouer chaque ressource.
    • 10 nouvelles personnes ont été ou seront très prochainement recrutées dans l’unique but de corriger nos examens, afin d’en finir avec les QCMs.
    • Les 30 cours “Validator” (avec plus de 90% de validation à plus de 15/20) seront supprimés afin de redonner une image exigeante au Master.
    • Le nombre d’heures de cours de langues est aussi une source incompréhension pour la direction, qui en fera sa priorité l’année prochaine.
    • Le changement de mentalité doit se faire des deux côtés, administration et étudiants, pour recréer une bonne dynamique de travail.

Côté étudiants

  • Retours

    • Sera notamment attendu des étudiants un retour en direct pendant les cours, afin que les enseignants puissent adapter leur manière d’enseigner rapidement.

    • A la fin de chaque module, il est important de prendre du temps pour remplir les évaluations analysées par l’administration. Sans ou en quantité insuffisante, l’administration n’aura pas de bille pour faire évoluer les cours. Actuellement, 20% des évaluations sont envoyées. Ils devraient être rendus obligatoires l’année prochaine.
    • Des étudiants seront intégrés aux comités de réflexion pour aider à améliorer les programmes en continu.

  • Absence : L’administration sera intransigeante sur les absences, pour en finir avec une ambiance délétère et créer une bonne atmosphère de travail.

  • Le parcours associatif sera supprimé car il était incompatible avec le nouveau fonctionnement par bimestre de l’école et les opportunités proposées. Pour prendre en compte le point de vue des étudiants avec un fort investissement associatif, un système avec plus de flexibilité a été co-construit avec le président de la Corpo, Nicolas Guéritte.

Outils

  • Connections va être supprimé et toutes les informations vont peu à peu passer sur makersboard. Pour que chacun ne reçoive que l’information le concernant, le contenu de chaque étudiant sera personnalisé selon sa promotion

Employabilité sortie

  • L’école réalise des sondages auprès des alumni pour comprendre leur ressenti sur leurs forces et faiblesses afin d’améliorer continuellement les programmes des étudiants.