L’actu financière de l’été

L’actu financière de l’été

Les groupes médiatiques américains CBS et Viacom fusionnent dans un mega-deal en actions

  • Enterprise Value de Viacom : 11.7 milliards de dollars
  • Offre de CBS : 0,59625 action de CBS pour chaque titre détenu par les actionnaires de Viacom, soit 57.79 dollars par action de Viacom
  • Conseils : Centerview Partners Holdings et Lazard pour CBS, LionTree Advisors et Morgan Stanley pour Viacom, et Evercore pour National Amusements

Treize ans après avoir signé leur divorce, CBS et Viacom se remarient pour mieux affronter la concurrence des sites de streaming, sous l’impulsion de leur actionnaire de contrôle commun, National Amusements. Ce deal permet de regrouper le réseau de télévision de CBS, la maison d’édition Simon & Schuster, les chaînes Showtime, MTV et Nickelodeon, ainsi que le studio Paramount. Les actionnaires de Viacom détiendront ainsi 39% du nouvel ensemble.

Le retournement de la courbe des rendements des obligations d’Etat américaines et britanniques annonce une récession imminente

La courbe des rendements des obligations d’Etat s’est renversée aux Etats-Unis et au Royaume-Uni ce mois d’août, c’est dire que les rendements des Treasury Bonds américains et des Gilts britanniques à deux ans sont devenus supérieurs à ceux de ces mêmes obligations à dix ans. Cette inversion a été le signe annonciateur des sept dernières crises économiques aux Etats-Unis, ce qui provoque la panique sur les marchés financiers. En effet, la chute des rendements des obligations d’Etat à dix ans dans ces pays est provoquée par une hausse de la demande pour ces obligations par les investisseurs, qui voient venir un retournement de la conjoncture macro-économique et qui se réfugient ainsi dans les placements les plus sûrs. La croissance des dividendes a en effet ralenti, sur fond de ralentissement de la croissance à l’échelle mondiale en raison des guerres commerciales.

Un petit tour des placements favoris des hedge-funds cet été

Cet été, les hedge-funds ont clairement parié sur certaines valeurs au détriment d’autres. Malgré son IPO désastreuse et des pertes de 5 milliards de dollars au second trimestre, Uber sort grand gagnant avec une holding value de 3.5 milliards de dollars mi-août, la holding value étant le bilan net d’actions échangées multiplié par leur valeur.

Alibaba et Amazon ont été aussi très prisées, avec respectivement une holding value de 2.2 milliards et de 1.8 milliard de dollars. Les tensions commerciales ont affecté d’autres valeurs, à l’image du fabricant de bière Constellation Brands, qui importe du Mexique vers les Etats-Unis, et dont la holding value était de -1.6 milliard de dollars.

L’annonce de mesures de stimulation de l’économie allemande fait rebondir le marché européen des capitaux après un coup de froid

L’indice paneuropéen des capitaux est remonté de 1.2% vendredi 16 août, effaçant les pertes qui l’avaient conduit à son plus bas niveau depuis six mois. Ce mouvement soudain à la hausse a été engendré par l’annonce de mesures de stimulation par le gouvernement fédéral allemand, qui cherche à développer son marché intérieur. L’objectif est ici de compenser la contraction de 0.1% du PIB allemand au second trimestre, due aux mauvais résultats à l’exportation des entreprises allemandes, victimes des guerres commerciales menées par les Etats-Unis. Ces mesures de stimulation se traduiront entre autres par des subventions pour améliorer l’efficacité énergétique des logements et pour promouvoir les embauches de court-terme, ainsi que par des dotations sociales plus importantes pour augmenter le pouvoir d’achat.