Le M

Jean Lassalle, finaliste d’office aux Plaidoiries du Manager

  Jean Marie Maximilien Isidore Lassalle dit Jean Lassale né dans les basses Pyrénées, de l’accident de son père dans sa mère. Dans une région de la France profonde où les enfants sont baptisés d’un coup de tête sur le front, Jean Lassalle découvrit la langue française et s’éprit d’elle rapidement. Jean est un vrai amoureux des belles lettres : il aime notamment le Y, qu’il trouve joli, mais aussi le B qui lui rappelle sa mère, et surtout le Q. Il fut l’amant véritable de cette langue, sachant la manier et la contenter avec sa langue.

  Fermier, fils de fermier et arrière-petit-fils de fermier, il grandit au contact de la nature, des montagnes, des bovins et autres gallinacés. Sachant profiter des petits plaisirs, il tomba fou amoureux de sa seconde femme, le Ricard, et c’est sous l’influence de cette substance qu’il décida de changer la France et de devenir Président. C’est également cette fabrication qui lui fit perdre l’usage de son articulation.

  Aujourd’hui au top de sa popularité, Jean nargue ses ennemis du haut de l’amphithéâtre de leur école de commerce. Redoutable orateur, il aligne les punchlines sans vergogne, et collectionne les têtes de ses rivaux. Même celle de Marion Maréchal  Le Pen, qu’il est passé récupérer dernièrement à l’emlyon. Il nous a confié son intention de s’inscrire aux PDM, le niveau s’annonçant donc très relevé cette année. Jean ne sera toutefois pas le doyen de cet événement, Paul Hatte devant souffler ses 89 bougies au début de cette année 2018.