Témoignages d’anciens élèves de prépa

Témoignages d’anciens élèves de prépa

Par le BDE

Tu viens de CPGE et tu as envie de te projeter et de voir à quoi pourraient ressembler tes années à emlyon business school ? Des étudiants t’ont adressé un petit message pour décrire les leurs !


Jade Mélone – ECE – Élève de 3A actuellement en césure – Secrétaire Générale du BDE de 2019 à 2020.

« Tapis Rouge » 

C’est à la suite d’une classe préparatoire option ECE effectuée au Lycée Janson de Sailly que j’ai intégré emlyon. Dès la première année, j’ai eu l’opportunité d’effectuer un stage à l’international en Roumanie en tant que Chargée de Recrutement dans une entreprise de consulting (Amaris). Au retour de ce stage, j’ai décidé d’approfondir mes connaissances en RH à travers un choix personnalisé de cours électifs (politiques et pratiques GRH en entreprise, managing international teams, management stratégique des RH…) grâce au « parcours à la carte » d’emlyon. Cette première expérience professionnelle accompagnée d’une solide base théorique m’a permis d’intégrer la Direction des Ressources Humaines (DRH) d’un des leaders du secteur aéronautique (Safran) pour mon premier stage de césure.

A travers ces différentes expériences axées recrutement, j’ai pu observer à quel point les profils « emlyon » sont valorisés par les employeurs. En effet, notre école étant classée “Groupe 1”, un grand nombre de grandes entreprises, PME ou start-ups nous déroulent le tapis rouge. Assurées de notre valeur ajoutée, elles sont prêtes à nous former et nous fidéliser pour à terme, nous embaucher. Dès le processus de screening d’un CV, le nom de notre école ressort. Nous sommes également très bien situés dans la grille salariale des entreprises. Considérés comme des « têtes bien faites », les profils emlyon PGE sont recherchés pour leur rigueur, leur dynamisme (acquis à travers une expérience associative riche et reconnue) et leur investissement. 

Chloé Griveau – Prépa – 3A

Hello moi c’est Chloé, je suis rentrée à emlyon en septembre 2017 après deux ans de classe préparatoire. Je ne savais pas ce que je voulais faire plus tard, mais j’aimais le contact des personnes, la négociation et j’avais envie de m’investir associativement (je l’ai d’ailleurs dit lors de mes oraux à emlyon, j’ai été honnête et ça a payé !). Ma première année à emlyon m’a permis de découvrir plein de nouvelles matières et de métiers associés, afin de voir ce qui me plaisait ou non. A la fin de la première année, je suis partie en stage six mois en Australie dans une start-up en tant que Business Developper pour avoir encore une vision large de l’entreprise. Ce semestre à Sydney a été très riche en rencontres et j’en garde d’excellents souvenirs.

De retour sur le campus en janvier 2019, je rentre sur le campus de Lyon et commence mon mandat de BDE après avoir fièrement (perdu puis) gagné ma campagne ! Les associations nous permettent vraiment de mettre en pratique nos enseignements, pour des gestions de budgets, de temps, de personnes … J’ai pu choisir mes cours et je me suis intéressée au marketing digital, les techniques de ventes et la logistique. Depuis janvier 2020, je suis stagiaire Category Manager chez RB, un métier qui dépend des Ventes mais est fortement relié au marketing, je travaille pour les marques Veet, Scholl et Durex. Je devais partir en échange en septembre prochain au Canada pour suivre des cours de MBA dans l’université de Telfer, mais le coronavirus a contrecarré mes ambitions. A la place, je viens de faire le choix d’enchainer sur un troisième stage, je vais intégrer un cabinet de conseil spécialisé en marketing en tant que Consultant Junior. En janvier, 2021 je retournerai à emlyon pour quelques mois afin d’approfondir les domaines dans lesquels je souhaite travailler plus tard, forte de trois expériences différentes et enrichissantes qui m’ont permis de former mon projet professionnel à mon rythme. 

Théo Dufour – ECE 

Je m’appelle Théo Dufour, j’ai 22 ans. Je suis en première année de Master et ai un cursus tourné vers la finance d’entreprise. Je viens d’une petite classe préparatoire ECE à Sophia- Antipolis et je voulais déjà faire de la finance quand j’y étais mais, pour être honnête, je n’y connaissais pas grand-chose avant d’intégrer emlyon business school. Avant d’intégrer emlyon je n’avais vraiment pas conscience de la force de l’école en finance : elle fait partie des écoles cibles de toutes les grandes banques d’affaires et grandes entreprises. Aussi, il nous est possible de trouver un stage dans ces dernières mais aussi les rencontrer lorsqu’elles viennent sur le campus. emlyon c’est également la richesse et la puissance du tissu associatif, un élément fondamental dans mon épanouissement en tant qu’étudiant. En première année, nous pouvons lister : moment privilégié pour faire connaissance avec toutes les promotions et ensuite intégrer des associations variées, stimulantes et professionnalisantes qui donnent d’importantes responsabilités. Par exemple, en tant que trésorier du Raid Hannibal je gère plus de 130 000€ sur l’année pour organiser divers événements sportifs dont un Raid étudiant qui réunit plus de 330 étudiants dans les Alpes ! Enfin, à la fin de la première année, nous devons faire une mission à l’international, le plus souvent celle-ci prend la forme d’un stage. N’ayant pas de « pistons » j’avais peur que cela soit difficile mais grâce au réseau de l’école j’ai trouvé un stage à Londres en tant que Data Analyst et Financial Intern. Cela m’a permis d’avoir ma première expérience en Finance et de faire un stage pendant 6 mois en anglais avec des collègues venant de tous les pays. C’est bien plus intéressant que de commencer avec des petits stages d’été qui n’apportent pas de réelles compétences ! Cerise sur le gâteau, lorsque nous rentrons en janvier nous revoyons tous nos amis qui ont eu des stages aux quatre coins du monde ! Nous parlons alors, autour d’une bière sur le roof pop d’emlyon de la vie à Singapour, des soirées aux Etats-Unis et des trails en montagne au Chili ! 

Victor Gateault – Prépa – 1A

Bonjour, je m’appelle Victor Gateault et je viens d’achever ma première année d’études à emlyon. J’ai passé mes deux années de classe préparatoire à Louis Le Grand, et elles ont été particulièrement éprouvantes. Je voulais donc absolument, une fois avoir intégré une école, retrouver une véritable vie sociale, acquérir des connaissances plus concrètes et surtout expérimenter et découvrir. Je ne savais, à l’époque, pas du tout vers quel métier je voulais m’orienter. J’ai donc choisi emlyon, du fait de son « parcours à la carte », mais aussi de sa vie associative, que je savais être particulièrement riche. En première année, le tronc commun, très diversifié, a tout d’abord répondu à mon besoin de découverte, tout en me présentant de nombreuses opportunités. Malgré une expérience professionnelle quasi-inexistante, j’ai en effet pu décrocher un très bon stage dans une banque d’affaires franco-allemande, qui a particulièrement apprécié les « compétences rares » que j’avais pu acquérir en première année, notamment le codage. Dans un autre registre, la vie associative est à emlyon très intense. J’ai pour ma part commencé par lister BDE, tout en faisant partie de Diplo’mates, l’association de diplomatie. Ayant toujours rêvé d’en apprendre un peu plus sur le vin, je suis désormais membre de Sup’ de coteaux, l’association d’œnologie. De plus, ce que j’aime particulièrement à l’école est l’esprit de tolérance et de bienveillance. A emlyon pas de « nobody », vos choix vous appartiennent. Si vous souhaitez privilégier d’autres aspects de votre vie en dehors des associations, libre à vous, et cela ne vous portera en rien préjudice. Du point de vue professionnel, j’ai grandement profité des multiples forums qu’organise emlyon avec des entreprises prestigieuses. J’ai ainsi pris part à une introduction aux métiers de l’audit financier avec Mazars, et ai pu poser mes questions au directeur de la région Rhône-Alpes chez Deloitte. Fort de ces rencontres et expériences, j’ai choisi de me concentrer sur les domaines de la finance et du conseil en stratégie, et ai choisi des cours plus ciblés dès l’année prochaine. Je vous souhaite le meilleur pour la suite et surtout, de trouver votre voie ! Si vous avez des questions, nous nous ferons un plaisir d’y répondre !