Le bien-être au cœur des préoccupations

Le bien-être au cœur des préoccupations

Par Anissa KEBDANI, membre de Lux’em

Le luxe est un univers privilégié, paraissant inaccessible, où l’imaginaire des individus joue une place essentielle. L’hôtellerie de luxe occupe une place conséquente dans l’économie française. La singularité des savoir-faire ainsi que  les méthodes strictes d’organisation et de fabrication donnent à la France une image d’excellence. Au coeur des tendances, le bien-être des clients est devenu une véritable préoccupation pour ces établissements. Depuis plus de 10 ans, les hôtels de luxe misent sur ce critère pour conquérir un large panel de clients. C’est pourquoi on voit notamment fleurir des spas au sein même de ces hôtels. L’immersion du luxe dans l’hôtellerie prend plusieurs formes, que ce soient, selon l’expression américaine des «boutiques-hôtels», des bâtiments anciens rénovés du type «Relais et Châteaux », de grands hôtels d’affaires, des « resorts » de vacances ou des « Palaces » traditionnels.

L’hôtellerie de luxe doit véhiculer une image d’exception, exclusive et unique à sa clientèle. Au sein de ce secteur, le contact humain est primordial, tout comme l’attention portée à ses hôtes. Chaque établissement, pour se démarquer, doit suivre ces fondamentaux en concentrant ses efforts sur une vraie valeur ajoutée : la dimension humaine, soit l’accueil, l’accompagnement, le service, l’innovation et la personnalisation. De nombreux hôtels de luxe décident d’opter pour une stratégie de différenciation par le service. En ce sens, le luxe par le service s’est développé en proposant une expérience particulière au client qui va bien au-delà de la simple nuitée. Les spécificités sont de plus en plus diverses et insolites, concurrençant les hôtels de luxe classiques. 

La différenciation la plus plébiscitée par les hôtels est la suivante : faire vivre une expérience unique à leurs clients. En effet, ils ne peuvent pas tous se permettre de se fondre dans un concept architectural ancré (immeubles Haussmannien, etc.) ou dans une conception trop originale. Les établissements de luxe débordent d’idée pour marquer leur terrain. Par exemple, l’hôtel Parisien Ritz offre la possibilité de prendre un cours de cuisine à l’école Ritz Escoffer lors d’une nuitée. La technologie s’invite également dans ces hôtels de prestige, avec notamment l’interface numérique One Touch 360°. Fonctionnant avec un boitier connecté, cette interface permet aux clients d’accéder à tous les services proposés par l’hôtel et de combler tous leurs besoins et ce, rapidement et facilement. Les restaurants des hôtels communiquent aussi de plus en plus, permettant ainsi de faire découvrir l’hôtel sous un nouveau jour : celui d’un restaurant d’exception. Ils permettent ainsi d’enjoliver l’image de l’hôtel. 

S’additionnant à ces services multiples et variés, les grandes chaînes hôtelières cherchent aujourd’hui à développer un nouveau concept : des soins médicaux au sein même de leur structure. Ce dernier est déjà très en vogue chez nos voisins occidentaux tels que l’Italie, l’Espagne ou encore l’Allemagne où des établissements médicalisés allient remise en forme, cure minceur, médecine et chirurgie esthétique….

C’est notamment le cas du Lefay Resort & Spa en Italie, ou bien du Marbella Club en Espagne.

La France, pays le plus touristique au monde et extrêmement réputé pour la qualité de sa médecine, permettrait à ce marché d’être sans aucun doute fructueux. Cependant, contrairement à ses voisins européens, la France a une législation très stricte sur le sujet qui « interdit d’installer des médecins dans les hôtels ». Ainsi, la seule façon de pouvoir allier l’hôtellerie et la médecine dans le respect de la loi serait de réunir sur un même périmètre ces deux structures distinctes.

C’est le pari qu’a fait le groupe Les Hôtels très Particuliers avec le projet Vézelay et Vence, un domaine qui comprendra un hôtel cinq-étoiles ainsi qu’une clinique et un centre de ressourcement. Ce domaine sera uniquement réservé aux patients et n’accueillera pas de touristes. Ces derniers pourront bénéficier de traitements adaptés, luminothérapie, régime détox, yoga et autres soins en tous genres pour un coût hebdomadaire prévisible de 4000 euros.


Sources : 

https://www.fichier-pdf.fr/2015/08/01/marche-hotels-de-luxe-pdf/preview/page/3/

https://www.etudes-et-analyses.com/blog/decryptage-economique/strategie-differenciation-hotellerie-luxe-14-02-2018.html

https://www.lesechos.fr/2018/04/quand-hotellerie-de-luxe-et-medecine-font-bon-menage-971240

https://www.luxewellnessclub.com/4-retraites-bien-etre-luxe-europe/

https://www.departement06.fr/documents/Import/decouvrir-les-am/recherchesregionales203_02.pdf