A la rencontre du président du BDE pour Masters Spé

Quel est ton parcours ?

J’ai fait un IUT Mécanique et productique au départ, j’ai un Master 2 en business consulting et un double diplôme master à Boston (en échange). Et aujourd’hui je suis en Mastère Spécialisé en conseil en organisation.

 

Quels sont les enjeux du BDE des MS ?

Dans le cadre du BDE MS, on cherche à avoir un référent dans le BDE grande école pour se charger de la transition des BDE MS car c’est très compliqué de communiquer entre générations. Chaque année, nous partons en mars et plus personne n’est là jusqu’en septembre. Entre temps, tout le monde oublie qu’il y a une promo MS. Donc en septembre personne n’a vraiment prévu les choses pour nous.

De plus, les évènements BDE Grande Ecole sont ouverts aux Mastères spécialisés mais rarement adaptés à notre programme. Par exemple nous avons cours pendant le WEI, tous les jeudi (donc impossible de faire les SAT). Et manière général, la communication de ces évènements se tourne rarement vers nous.

En sens inverse, il est vrai qu’on ne fait pas forcément attention à ce que les évènements MS soient adaptés aux PGE. On est prêts à les accueillir mais on nous n’avons pas les fonds pour organiser quelque chose destinés à tous les étudiants de l’em.

 

Comment s’est monté votre BDE  ?

Deux personnes ont mis un message sur le groupe Facebook de la promo pour organiser un WEI, ceux qui voulaient aider les ont contactés et le groupe a commencé à se créer comme ça. Nous avons cherché à contacter le précédent BDE MS mais, faute de continuité, nous avons du commencer sans passation. Ce n’est que plus tard que le Président du BDE Ms de l’année précédente a réussi à nous contacter et nous avons pu organiser une réunion avec lui. Aujourd’hui, nous sommes 19, organisés avec un bureau par des élections comme les autres assos. Nos principaux défis seront la com auprès des différents MS et surtout réussir à dégager du temps pour s’occuper de notre BDE en plus des cours et des projets.

 

19 personnes, comparés aux 36 du BDE PGE, c’est suffisant ?

Pour l’instant oui, nous nous efforçons surtout de faire venir les gens aux évènements, comme les afterworks, qui ne demande pas un immense staff. Nous avons besoin d’être rapide et efficace, et pour cela il est préférable de ne pas être trop nombreux. Ces 19 personnes se sont déjà investies dans des associations dans leurs écoles précédentes ; elles sont donc déjà formées !

 

Comment gérez vous la com ?

La plupart des gens du BDE étaient déjà impliqués dans la vie associative donc ils ont déjà l’habitude. Les deux filles qui s’occupent de la com sont dessinatrices et savent gérer photoshop, donc les supports de com’ sont bien solides. Ensuite il faut trouver la meilleure façon de relayer les informations sur facebook. Le groupe commun des MS est saturé, mais il y a plus de 25 groupes de MS différents !

 

Quels types d’évènements organisez vous ?

Nous voulions faire des HH mais le programme est déjà surchargé. Il existe l’alternative des afterworks mais ce n’est pas un évènement coup de poing, c’est pourquoi nous avons choisi de les organiser à l’extérieur. Nous aimerions que, l’an prochain, les MS puissent faire un HH ! Ou au moins coordonner nos événements avec les ceux des assos du PGE  pour éviter que les étudiants en MS puisse participer aux deux !  

 

Pour le moment, nous avons fait deux afterworks, et une soirée fin novembre. Les trois ont été des succès ! Nous pensions à organiser un événement au ski et un WEI mais on n’a ni le temps et ni l’argent.

 

Justement, comment gérez vous votre budget ?

politique est assez simple. Le BDE MS à choisi de ne pas chercher gagner d’argent et ne pas s’engager financièrement dans des évènements. Nous faisons le lien avec les bars, nous distribuons des bracelets et les gens viennent s’ils veulent. Je crois que l’école a donné de l’argent il y a un moment mais en tous cas il n’y a plus rien maintenant.

Exceptionnellement nous avons gagné 500€ sur la soirée, en espérant que ça nous aide à organiser un truc sympa pour la fin de l’année.

 

En mars vous quitterez le campus et les prochains MS n’arriveront qu’en septembre sur le campus. Comment créer une passation vers le nouveau mandat ?

Nous avons un responsable des relations externes ( presta, fournisseurs, asso, corpo..). Son rôle est notamment d’assurer la continuité avec la corpo 2018. Cela n’a jamais été fait et j’espère que ce sera une réussite.

 

Vous ressentez que les asso ne sont pas faites aux MS ?

Oui, et pour plusieurs raisons. La charge de travail avant tout, qui est plus importante chez les MS.  Il faut aussi prendre en compte notre présence sur le campus, une unique année de septembre à mars,  qui ne nous permet pas du tout de suivre un mandat classique. Ces difficultés sont structurelles et il est difficile d’y changer quelque chose.

Mais en face les associations n’aident pas non plus en communiquant très peu vers nous, que ce soit sur leur recrutement ou leur évènements. Nous n’avons pas forcément connaissance des avatars par exemple. Et puis certaines assos refusent tout simplement de coopter des MS. Je pense que c’est dommage car nos profils en MS sont extrêmement diversifiés et peuvent enrichir une asso.